Kankan: Ismaël Nanfo Diaby aux autorités religieuses« Nous n’allons jamais arrêter de faire la prière en N’ko»

609

Le célèbre promoteur de la langue N’ko Nanfo Isamël Diaby est monté au créneau ce jeudi 22 juillet 2020 pour se faire entendre notamment la démolition de sa mosquée et le vandalisme de son véhicule qui ont eu lieu il y’a une semaine.

En marge de cet entretien qu’il a accordé à notre rédaction, en présence de plusieurs médias locaux et nombreuses associations d’alphabet N’ko, le chroniqueur Ismaël Nanfo Diaby, a réaffirmé qu’il continuera toujours à prier en manika, selon lui, aucun verset de coran n’a dit de jamais prier en N’ko et dénonce également des abus des autorités contre sa personne et son idéologie.

« Quand nous avons commencé à prier en manika, je pensais qu’on allait être apprécié par les autorités, mais à notre fort étonnement le 1er responsable de la préfecture en complicité avec certains responsables religieux qui se croient comme plus religieux, nous ont interpellé et nous enfermé. Il n’y aucun verset dans le coran qui m’interdit de ne jamais prier en malinké et donc je continuerai à prier en langue maninka Dieu même aime ça.» A-t-il.

Poursuivant, il affirme qu’une plainte est portée contre X pour la démolition de sa mosquée, son véhicule et autre matériels importants.

« Cette affaire n’est pas simplement parce que je prie en Manika, les extrémistes qui se disent croyant ont complètement détruit ma mosquée, mon véhicule et autre bien matériels, mais aujourd’hui j’ai porté une plainte contre X et désormais je vais attaquer la cour suprême contre les autorités religieuses et j’ai informé Maître Salif Beavogui qui est désormais notre avocat.» A-t-il martelé.

Enfin selon le célèbre promoteur de l’alphabet N’ko, certains médias locaux de la ville de Kankan, ont manqué d’impartialité dans le traitement au profit des autorités religieuses.



Avatar

Journaliste, correspondant à Kankan, Guinée


Commentaires

http-guineedirectinfos-com