Arrestations ciblées en Guinée : QUI VEUT SACRIFIER Dr BELLA ? S’interroge maître Traoré.

637

 Des arrestations arbitraires, des kidnappings ou encore des assassinats ciblés sont devenus monnaie courante en Guinée depuis plusieurs mois. Plusieurs activistes de la société civile sont intimidés ou emprisonnés à cause de leur opposition au coup d’état constitutionnel. Pire, depuis quelque temps, le médecin de l’équipe médicale de l’UFDG et du FNDC Dr Bella serait pourchassé selon les informations à notre disposition par les « hommes du colonel Balla Samoura ».

Ces situations sont devenues inquiétantes, c’est pourquoi certains leaders comme maitre Traoré s’interrogent

Lisez

« Depuis quelque temps, on tente, par voie d’insinuations, de faire porter à ce jeune médecin une certaine responsabilité dans des cas de morts survenus lors de manifestations ? Il est temps que les familles des victimes et la formation politique à laquelle il est censé appartenir s’expriment. Sinon, il risque de connaître le même sort qu’un certain Boubacar Diallo dit Grenade. Des informations savamment distillées dans la presse, des bouts de phrases lâchés par-ci par-là, font état de prétendues enquêtes qui auraient révélé que ce jeune pourrait fournir des informations sur les cas d’homicides enregistrés sur « L’Axe ». Mais, on connaît bien comment les choses fonctionnent. Il suffira qu’on lui mette la main dessus pour que toutes sortes d’infractions soient mises à sa charge dans le but de brouiller les pistes. On se soutient encore une fois du cas de  » Grenade  » qui est sous le coup d’une condamnation pour tentative de meurtre et détention illégale d’arme de guerre sans que l’arme qu’il est accusé de détenir ait été présentée à la barre du tribunal. On se rappelle également du cas de Souleymane Bah dit Thianguel injustement mis en cause et condamné dans le cadre de la mort du journaliste Mohamed Koula Diallo, même si l’État a par la suite fait un rétropédalage devant la Cour de Justice de la CEDEAO.

C’est pourquoi, au regard de la tournure que prend la situation, il est urgent que la famille biologique, la famille politique et les amis de Dr Bella se constituent en comité de soutien pour faire face à cette affaire dont il pourra difficilement s’en sortir.

La machine mise en place est en effet redoutable et ne peut être arrêtée que par un fort élan de soutien de la part de tous les hommes et femmes épris de justice. Ce serait aussi la meilleure manière de veiller à ce que les vrais coupables de ces homicides soient identifiés, livrés à la Justice et jugés conformément à la loi. »

Selon les informations à notre disposition, Dr Bella serait très inquiet de sa sécurité. Dans une lettre dont nous disposons une copie depuis le 27 janvier, il s’est exprimé ainsi :

« Je ne savais pas pourquoi le colonel  Balla Samoura tenait absolument à me rencontrer…par la suite, j’ai été informé que les services  de sécurité à ma recherche pour des raisons que j’ignore. C’est là que j’ai compris que  le colonel Balla Samoura voulait me tendre un piège pour procéder à mon arrestation » a-t-il mentionné avant de continuer «  cette affaire ressemble à une à « l’affaire Grenade » qui été montée de toutes pièces  pour faire croire aux gens que les auteurs des tueries lors des manifestations ne se trouvent pas parmi les forces de l’ordre. Alors qu’il y a de plus en plus de preuves qui indiquent certains en uniforme portent des armes lors des opérations de maintien d’ordre. ».

Surpris par le silence de son parti, notre rédaction a contacté un responsable de l’UFDG. Selon ce haut responsable, le parti n’était pas informé de cette affaire. Toutefois, il nous rassuré que  son parti va prendre des dispositions.

Ci-joint l’explication du médecin Mamadou  Bella Diallo



Sonny CAMARA

Administrateur Général


Commentaires

http-guineedirectinfos-com