Crise sociopolitique en Guinée : le secrétaire général des affaires religieuses invite les chefs religieux à sensibiliser la population

287

Dans le cadre de la sensibilisation la population pour la paix, la quiétude sociale et le bon vivre ensemble entre les guinéens à cette période de transition, le secrétariat général des affaires religieuses a rencontré les imams des cinq communes de Conakry, le mercredi 03 août 2022 au centre islamique de Donka.

Cette rencontre a eu lieu, suite aux récentes violences survenues en marge de la manifestation du 28 juillet dernier par le front national pour la défense de la constitution.

Dans sa communication, le secrétaire général des affaire religieuses, Elhadj Karamo Diawara, estime que seule la paix peut amorcer un vrai développement durable d’un pays. C’est dans cette optique, qu’il a invité ces chefs religieux à la sensibilisation de la population guinéenne. « Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’inviter le gouvernement au dialogue notamment avec les acteurs politiques et les associations. Face à cette situation, nous avons invité les imams des cinq (5) communes de Conakry de prodiguer dans leurs mosquées respectives des messages de paix afin que la quiétude sociale continue à régner en Guinée ».

Dans la même dynamique, Elhadj Karamo Diawara a dit ceci : « Je remercie d’abord les imams d’avoir accepté de répondre à mon appel et leur exhorter de continuer les prières qui ne cessent de consentir pour la paix la quiétude sociale et l’apaisement de cette transition. Mais une fois de leur interpeler sur la situation sociale de notre pays, il faut appeler toutes les associations, les autorités, les politiques afin de privilégier le dialogue, afin que tous les fils guinéens puissent promouvoir la paix dans notre bien commun la Guinée et éviter les violences verbales et physique. Qu’il sache que seul le dialogue peut nous conduire vers la réussite dans cette transition, seul le dialogue peut réduire toutes les incompréhensions entre la classe politique ».

Pour finir, il a souligné ceci : « notre religion nous instruit de respecter l’autorité centrale. Il faut obéir l’autorité de l’Etat afin qu’il puisse observer les revendications objectivement ».

Aboubacar M’mah Camara



Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com