Foot: Un spécialiste fustige la sortie de Kaba Diawara à propos de Morlaye Sylla

3570

j’ai soutenu Kaba Diawara lors de la CAN 2022 au Cameroun quand les critiques fusaient de partout contre lui .
J’ ai également écrit et souhaité qu’ on le maintienne à la tête du Syli afin qu’il puisse faire grandir le groupe qu’il a réussi à mettre en place .
Le jeudi 21 Avril 2022 donc , le CONOR , organe qui fait office de comité exécutif de la Féguifoot a choisi Kaba doublé ( son surnom quand il jouait pour le Syli ) au détriment de Kanfory Lappé , l’ autre favori dans le groupe des candidats .
Choix logique à mes yeux pour la continuité de ce qu’ il a entamé avec ces jeunes . À savoir , l’ accent sur la vie de groupe en sélection , la discipline , la main mise totale sur les joueurs , le projet de jeu avec l’ apport qualitatif de binationaux ….Bref de la stabilité et de la patience pour progresser .
À ma joie d’accueillir cette nomination succède la gène quant au contenu du discours lu par le vice président du CONOR . Là je décèle automatiquement un ajout  » insensé  » en parlant du diplôme UEFA de l’élu . Ce qu’il serait très difficile à prouver quand on sait que depuis 2015 il travaille avec la Féguifoot et avait lui – même dit à l’ époque ne pas détenir de Brevet d’entraîneur professionnel de football ( BEPF ) .
Pour moi cette coquille dans le CV de Kaba est juste pour impressionner , faire taire les soutiens de Lappé et surtout donner l’ impression que c’ est le meilleur qui a été pris sur la base des CV .
Pourtant Kaba et le CONOR n’avaient pas du tout besoin de cela. Non seulement parce que ça n’a pas de sens ( ça peut facilement se vérifier de nos jours ) , mais surtout parce que pour ces genres de choix, il n’ est pas obligatoirement dit que c’ est celui dont le CV est le plus garni qui gagne . Il ya non seulement la compétence ( ce qu’ ils ont tous ) , mais aussi des raisons pas forcément objectives . Notamment le feeling lors de l’entretien – l’ambiance de travail avec les joueurs, la communication, le vécu, l’aura , les émoluments …bref autant d’éléments extérieurs parfois au background .
D’ailleurs Hervé Renard a donné à la Zambie sa 1ère et unique Coupe d’ Afrique des Nations de football en 2012 sans diplôme ( BEPF ) …Et ça n’est pas le seul exemple . J’en connais assez de cas dans le foot, des coaches qui ont réussi sans diplôme professionnel .
Cela étant dit , cette vidéo que je partage et qu’ illustre mon post – ci me déçoit de Kaba Diawara .
Il n’ y a pas pire manière de perdre définitivement un joueur que ce qu’ il a fait là dans cette vidéo . Sauf si on a décidé de ne plus lui accorder sa chance .
Sinon à part Naby Keïta , intrinsèquement , il n’ y a pas mieux que ce jeune Morlaye Sylla dans l’ effectif actuel du Syli .  » Locaux et professionnels  » y compris. Un coach n’a pas à critiquer négativement ses joueurs face aux médias et supporters .
La composition d’ une équipe reste le rôle et de la responsabilité du coach dont on attend des résultats . Par conséquent lui seul sait pour un match donné , les joueurs capables de lui apporter satisfaction et c’est tout .
Là psychologiquement , le joueur est atteint , son image écornée , et le mal peut atteindre jusque dans sa famille …Ça c’est le boulot de nous autres amateurs …pas quelqu’un qui a fait plus de 15 ans de carrière de footballeur .
Par Bah Gaber



Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com