« Je vous le dis DIASPORA ne signifie pas un diplôme, le CNRD sollicite des compétences » : Coup de gueule d’un guinéen de la diaspora.

468

Après le coup d’état survenu le 5 Septembre dernier en Guinée, le CNRD a dans une déclaration lancé un appel aux guinéens de la diaspora. Dès le lendemain de ce appel, comme une ruée de sauterelles, beaucoup de guinéens de l’étranger ont pris le vol direction Conakry. Pour un guinéen de la Diaspora qui s’est confié à notre rédaction, cette façon de faire mérite des interrogations, dans la mesure ou DIASPORA ne signifie pas forcément diplôme ou compétences. Il va plus loin en disant qu’il serait important de séparer le bon grain de l’ivraie.

Lisez

« Nous sommes nombreux, enfants de Guinée, sur place ou à l’étranger à vouloir et être en capacité de la gestion administrative, économique et sociale et bien d’autres, j’en passe. En toute humilité je trouve regrettable qu’au seul appel du colonel Doumbouya à faire des guinéens de l’étranger un socle d’appui, le mot DIASPORA pour certains est devenu une forme de consécration, de finalité et d’accomplissement en tous points. Voilà un autre mal.

Le CNRD sollicite les compétences et les expériences multiples et variées dans son appel à la DIASPORA en vue de jalonner l’espoir (de nouveau permis) par les étapes du progrès pour tous. Cependant même dans ce cas, il faudra séparer le bon grain de l’ivraie.

Au lendemain de la prise de pouvoir, d’aucuns ont pris des vols, des trottinettes, des voitures et que sais-je encore? Arrivant de toute part au pays comme un essaim d’abeilles. Pour y faire quoi? Sont-ils réellement actifs dans leurs différents pays de résidence? C’est à se demander. En réalité les habitudes ont la peau dure, le réflexe primaire de beaucoup est toujours le profit égoïste.

Je vous le dis DIASPORA n’est pas un diplôme.

Ce qu’il faut aujourd’hui pour le pays c’est d’abord réinventer le guinéen nouveau, intègre et fier de porter des valeurs de travail, de partage, de paix et de développement. Et pour cela que l’on soit en Guinée ou ailleurs, il faudra des femmes et des hommes prêts pour servir la nation.

Nous observons le CNRD qui nous donne de nouveau l’espoir d’une vie digne, nous l’accompagnerons pour cela si notre utilité est avérée »

Bakayoko Citoyen guinéen vivant en France



Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com