Entre l’UFDG et Fodé Oussou : Quelles sont les vraies raisons de son silence ?

475

Depuis le lendemain des élections du 18 octobre, l’on a observé le silence du numéro 2 de l’UFDG. Suite à ce silence, beaucoup de spéculations ont vu le jour. Certaines indiscrétions l’annonçaient dans le futur gouvernement, et d’autres parlaient de la fin de sa collaboration avec le parti de Cellou Dalein Diallo. Pour taire ces rumeurs, le principal concerné  Fodé Oussou Fofana s’est confié à nos confrères du journal « lerevelateur224.com ».

Lors de l’entretien, Fodé a apporté des précisions par rapport à son silence. Selon l’ancien député, il serait le dernier à quitter Cellou Dalein Diallo. Il précise aussi qu’il y a un temps pour parler et un temps pour la sagesse.

 « J’ai tout entendu. J’observe avec sérénité. Il y’a un temps pour la parole, un temps pour le silence et un autre temps pour la sagesse. Il y a un temps pour tout. Je ne parle pas dans le vacarme, je ne parle pas quand tout le monde parle. Si je parlais en même temps que tout le monde qui va écouter alors ?….. Qui sait aujourd’hui si ceux qui sont entrain de traiter les cadres de tous les péchés d’Israël ne sont pas en mission de déstabilisation ? On crée le doute pour semer la zizanie entre les membres du parti. Ils veulent détruire la ceinture de sécurité plus robuste que le mur de Berlin qui est au tour de Cellou Dalein Diallo… Je serai le dernier à quitter Cellou Dalein. Je ne suis pas comme les autres qui changent de langage en fonction de l’intérêt. Je suis fidèle à mes convictions et à mon éducation. Le plus important en plus, Cellou me voue une confiance absolue. C’est cette mutualité qui existe entre lui et moi. J’ai promis à l’homme de rester loyal et je reste derrière ma promesse. Les autres peuvent dire ce qu’ils veulent. Cela n’engage qu’eux. Je profite de votre micro pour adresser mes vives félicitations à l’ANAD qui gère avec brio la communication de l’alliance. Chacun joue bien son rôle. Pas d’amalgame» a-t-il déclaré à nos confrères du journal lerevelateur224

Malgré cette sortie, le doute reste encore entier quant au climat qui règne entre l’UFDG et Fodé Oussou Fofana. Par ailleurs une source proche du parti de Cellou Dalein qui s’est confiée à notre rédaction, parle d’autres raisons qui ont poussé Fodé Oussou Fofana à se mettre au retrait.

En réalité tout a commencé à la veille de l’annonce de la candidature de l’UFDG lors de la dernière compétition électorale. Le numéro 2 du parti était totalement opposé à la participation de l’UFDG à cette compétition électorale. Il avait montré sans aucune ambiguïté son opposition à la participation de son parti sans les préalables pour cette élection. Pour Fodé Oussou Fofana, il fallait d’abord régler les problématiques liées à l’assainissement du fichier et autres contentieux qui entouraient le processus électoral et qui permettraient d’organiser des élections libres et transparentes. Son appel n’a pas été entendu, il était alors contraint d’accepter la volonté de la majorité, donc une sorte de tyrannie de la majorité comme le dirait Alexis de Tocqueville, il était donc obligé d’accepter la décision de la direction pour ne pas fragiliser la campagne électorale et le parti lors de cette mascarade électorale.

C’est suite à ce différend que Fodé Oussou après la proclamation des résultats par la CENI et la cour Suprême a pris ces distances avec le parti et Cellou Dalein. Notre source nous précise que depuis très longtemps, Fodé Oussou n’a plus participé aux différentes réunions entre l’UFDG et l’ANAD. Ce retrait du numéro 2 dans la plupart des activités du parti s’est matérialisé aussi dans l’espace public où depuis trop longtemps Fodé Oussou ne s’est pas exprimé sur les différentes crises politiques que connait le pays

Affaire à suivre



Sonny CAMARA

Administrateur Général


Commentaires

http-guineedirectinfos-com