Tribune: Et si le syndrome de Stockholm était guinéen? Par Rafiou Bah

265

D’entrée de jeu, je vais rappeler qu’est-ce que c’est que le syndrome de Stockholm. En effet, le syndrome de Stockholm : « est un phénomène psychologique observé chez des otages ayant vécu durant une période prolongée avec leurs geôliers et qui ont développé une sorte d’empathie, de contagion émotionnelle vis-à-vis de ceux-ci, selon des mécanismes complexes d’identification et de survie. « 

Au regard de cette acception, force est de constater que le syndrome de Stockholm correspond exactement au peuple de Guinée. C’est tout comme une victime de viol qui tombe amoureuse de son violeur.

Je suis en colère. Oui, je suis en colère contre ce peuple qui a décidé de son propre vouloir de se faire malmener par ses bourreaux. Et ma colère est saine. Oui, elle est saine parce que si peuple acceptait d’être exigeant, son sort, sa vie seraient meilleurs. Malheureusement, il a décidé de se courber face à ses violeurs (l’élite corrompue). Hélas.

Depuis plus de six décennies, cette élite malhonnête et corrompue est entrain de faire vivre le calvaire à ce peuple à qui, le Pourvoyeur de subsistance a tout donné afin qu’il connaisse le bonheur. Des geôles et de la tyrannie de Sékou Touré à la misère normalisée de Conté. Des tueries de Conté à la folie meurtrière de Dadis. De la gestion catastrophique de Konaté aux malversations financières, aux tueries, à la paupérisation des Guinéens, à la normalisation de l’ignominie de Condé. Sous l’ensemble de ces règnes, les Guinéens n’ont pas eu droit au bonheur. Et pourtant, ils ont encore une fois pour ne pas vivre la misère.

En 61 ans de pseudo indépendance, le pays manque de tout. Et les Guinéens végètent dans une pauvreté aigüe. Même à un environnement sain, ils n’ont pas eu droit. Les citoyens de Conakry cohabitent avec des immondices et des eaux usées. Les Guinéens vivent dans le noir malgré les milliards de dollars injectés dans le secteur de l’énergie. L’électricité est un diamant vert dans ce pays. Or, il se fait appelé honteusement « Château d’eau de l’Afrique de l’Ouest ». Merde ! Quelle arnaque !

S’ajoutent à tous ces malheurs, la banalisation de la vie humaine qui est devenue une norme. Ce malheureux régime d’Alpha Condé a endeuillé des familles. Il déshonore la Guinée et son peuple sur tous les plans. De par son insouciance et de son inconscience, ils ont exposé les Guinéens face à l’épidémie Covid19 pour satisfaire son égo et sa boulimie du pouvoir. Et là, de par leur incompétence, ils sont incapables de gérer l’épidémie qui risque de créer une catastrophe humaine.

Manifester pour un droit est devenu un crime de lèse majesté. Des Guinéens qui manifestent pour exprimer leur soif à la démocratie, sont tués. Des Guinéens qui manifestent pour le respect de la norme supérieure (la Constitution) de leur pays, sont arrêtés arbitrairement et emprisonnés, déportés dans des camps de concentration où ils subissent la torture. Des Guinéens qui manifestent pour la levée des barrages illégaux qui ne servaient que de moyens pour racketter les citoyens, sont tués également. Quelle barbarie d’État !

Par ailleurs, malgré toutes ces réalités, il y a des indignes filles et fils qui soutiennent encore ce pouvoir moribond et criminel. N’a-t-on pas constaté ces crapuleux qui étaient sortis demander le retour de Talibi Sylla (ancien ministre de l’énergie qui avait voulu escroquer le peuple une somme de 40 millions de dollars ? N’existe-t-il pas des énergumènes qui justifient les tueries à l’égard de leurs concitoyens ? Mais le plus grave de tout ça, est cette indifférence et cette résignation de la population. Malgré l’état de déliquescence et de descente aux enfers que connait notre pays, la majorité des Guinéens se résigne et s’accommode en espérant connaître le bonheur dans une telle situation.

Dans ce pays, les gens dans leur majorité, ont perdu et l’honneur et la dignité. S’accommoder injustement à la misère alors que ton pays dispose de tout pour connaître le bonheur, c’est perdre l’honneur et la dignité. Ainsi, le bonheur n’est pas pour demain. En tout cas, Dieu n’enverra pas de la haut des Anges pour lutter à notre place. Si nous voulons voir le changement positif dans notre pays, nous devons absolument nous lever pour faire subir la misère à cette malheureuse élite.

Je déteste le violeur certes, mais je déteste davantage sa victime qui baisse sa culotte pour se faire violer au vu et au su de tout le monde !
Donc, il faut refuser de se faire violer en baissant sa culotte. Il est grand de se lever pour lutter, sinon, pour l’éternité la misère et le malheur.

Malheur à tous ceux qui traînent la Guinée et les Guinéens dans la boue !



Avatar

Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com