Oumar Tounkara du SLECG sur la signature de l’accord : « j’ai signé au nom de tous les enseignants de Guinée »

446

Dans la soirée du mardi 28 janvier 2020 certains responsables du système éducatifs guinéens ont signé un accord pour une sortie de crise. Parmi eux figure Oumar Tounkara, ex-numéro 3 du Syndicat libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), qui affirme qu’il a signé au nom de tous les enseignants guinéens. Il l’a fait savoir dans les GG de ce mercredi 29 janvier 2020.
Selon Oumar Tounkara, le combat syndical est un combat continuel. « Si nous avons demandé 8 millions et nous avons obtenu 1 300 000, c’est vraiment salutaire. Nous pensons que ça vient en déduction, le combat syndical est un combat graduel, on peut tout avoir mais pas tout de suite. Nous nous battrons toujours pour que la situation des enseignants soit améliorée pour qu’on aille même au delà de 8 millions, mais autours de la table et non dans la rue.
Pour l’ex-collaborateur du Camarade Aboubacar Soumah, les négociations ne font que commencer. «Nous pourrons négocier pour le salaire individuel, pour la valorisation des primes dans les jours à venir ».
Pour terminer ses propos, Oumar Tounkara précise. « J’ai signé au nom des enseignants de mon pays, partout ou les intérêts des enseignants doivent être défendu je serai là-bas jusqu’à la fin de mon mandat ».
Il convient de rappeler que les signataires dudit accord sont sous le coup des sanctions du bureau national du syndicat libre des enseignants chercheurs de Guinée, (SLECG) dirigé par Aboubacar Soumah.
Aboubacar M’mah Camara



Avatar

Journaliste - Conakry -Guinée Tel : 224 669 49 32 51


Commentaires

http-guineedirectinfos-com