Libre Opinion : De la rhétorique politique au péril de la République

1317

Le jeu politique en Guinée a révélé le vrai visage de certaines personnalités. Pour eux, Tout est permis dans l’arène politique. La démocratie a ceci de beau: elle libère les pensées, désinhibe les plus timides et rend publiques les idées les plus farfelues.

La sortie de Dr Ousmane Kaba sur la soi-disant stratégie du mandingue pour conserver son droit légitime, « le pouvoir exécutif en Guinée », est une illustration parfaite des dérives que l’on peut observer dans une démocratie.

La beauté de la chose est que l’on peut en débattre, maintenant que nous connaissons son dessein.

Rappelons au Dr. Kaba que nous essayons de construire tant bien que mal une République dans laquelle nos différences seront un atout et non une source de division. Les déclarations incendiaires comme celle de M. Kaba ont émaillé l’histoire de notre pays.

Le premier régime avait pêché en 1976 en qualifiant une tentative de déstabilisation de complot Peulh, la 2e République avec le Nfattaara du Général Lansana Conté avait marqué les esprits, la 3e République avec les diatribes du Pr Alpha Condé en indexant les cadres Malinkés comme des corrompus sont autant d’exemples.

Nous vivons aujourd’hui encore avec les stigmates de ces déclarations et le tissu social en prend un coup à chaque fois que les politiciens se laissent aller dans ces préjugés et généralités. Un leader d’opinions n’est pas un citoyen lambda, ses dires et agissements sont analysés, commentés du fait qu’il est un homme public. La sagesse voudrait qu’il fasse attention surtout dans le contexte explosif que vit la Guinée. Malheureusement, chez certains de nos politiciens la raison et le bon sens leur sont étrangers.

Les discussions passionnées dans les cafés sont en train de devenir les débats publics dans les ors de la République. Attention, ne tombons pas dans le piège des égarés politiques en manque d’inspiration qui veulent nous distraire pour assouvir leur soif de pouvoir.

La stratégie du mandingue est celle de Dr. Kaba pour diviser la Guinée. Ne répétons pas les erreurs du passé en mettant tout un groupe, une région ou une communauté dans une même case. Ce dernier ne parle pas au nom du mandingue, mais en son nom propre et au nom de son parti politique.

Tout républicain épris de paix et de justice doit combattre ses propos qui ne nous font pas grandir et sèment la division dans nos rangs. Rappelons-nous que les violences collectives (guerres civiles, massacres de masses, génocides…) trouvent leurs racines dans les théories de division et de haine de son prochain avec souvent le même objectif : la conquête du pouvoir.

À pareil moment, il est important de rappeler que de nombreux pays ont basculé dans la violence du fait d’agissements similaires; le Rwanda, la Côte d’Ivoire, la République Centre-Africaine en sont des exemples vivants et devraient servir de leçon.

Alimou Bah, Montréal, Canada



Avatar

Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com