Libre opinion: la Guinée un pays en « stand-by » à cause de son élite

226

D’après ce link (ci-dessous) le  président Putin serait le seul allié connu qui reste encore à côté de Mr Condé dans son putsch programmé contre la démocratie guinéenne.

Source:Blomberg

Vladimir Putin and Alpha Conde during a meeting on the sidelines of the 2019 Russia-Africa Summit, on Oct. 24, in Sochi. Photographer: Valery Sharifulin\TASS via Getty Images

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-12-21/-guru-putin-blacklisted-agent-back-african-ally-rankling-west

« Politiciens pacotilles de circonstances, de façades ou troubles fête ! »

La politique politicienne est catastrophique pour un pays,les guinéens doivent être plus matures et sereins pour être forts face à la psychose en cours car tous ces louvoiements, tintamarres c’est pour matter la psychologie du bas peuple pour nous confiner dans la peur et dans l’inaction. L’année 2020 est un rendez-vous important à ne pas rater pour notre pays afin de prendre le chemin de la  vraie démocratie ou rester à la queue du peloton des pays récalcitrants et mauvais élèves en manque de performances économiques et politiques .

S’opposer à l’organisation d’élections « bâclées et non inclusives » serait bénéfique pour toutes les composantes de notre communauté et faire le contraire c’est foncé tout droit au mur, enterré les chances de notre pays de bénéficier de toutes les aides économiques durables des institutions financières qui vont sûrement réduire le taux élevé d’immigrés clandestins vers l‘Europe et d’ailleurs.

« Pour preuve, lorsque des élections sont organisées de façon crédible, elles imprègnent une légitimité obtenue grâce au consentement du peuple. Ainsi, les capacités de l’État sont renforcées afin d’assurer la sécurité de toutes les communautés en s’appuyant sur une autorité légitime fondée sur un Etat de droit, et à améliorer le niveau du développement humain par le biais d’une gouvernance efficace. Ainsi, les processus électoraux peuvent contribuer à consolider la paix ou à fomenter les troubles en servant de catalyseur à un  éventuel conflit ».

Participer à ces prochaines  élections législatives dans ces conditions là, c’est accepté la tricherie, le manque de transparence et d’équité. C’est aussi se faire hara-kiri voire se tirer une balle dans les pieds. La Guinée ne sera jamais comme le Togo, le Burundi, le Cameroun pour ne citer que ceux-là. Les politiciens guinéens déguisés en businessmen sans pitié et sans conscience doivent se montrer plus responsables et pondérer car les omelettes sont déjà cuites.

À cause de leurs forfaitures que nous sommes dans ces moments de troubles et d’incertitudes. Nous voulons éviter ces perpétuels recommencements. Par manque de programme de société, de conviction et de vertu leur politique se résume qu’à celle du ventre, taillée sur mesure en se faisant passer pour une alternative alors « que vous vous faites financer TOUS par l’argent pillé au trésor public et des pots de vin ».

Pourquoi accepter d’organiser ou de  participer à une élection dont le processus est remis en cause pour aboutir à plus de violences et des morts ?

Empêcher ces prochaines élections pour sauver la Guinée des « faux problèmes » sera un acte patriotique et salutaire afin de maintenir la quiétude dans le bled et dans la sous-région.

La Guinée est déjà en « stand-by » et y restaura jusqu’après 2021. Donc pour traverser le pont et obtenir son « visa » d’entrée parmi les pays démocratiques, il faut à tout prix exiger la tenue d’élections crédibles, transparentes, inclusives et paisibles. Le pays est à haut risque et le visiter est déconseillé en ce moment car tous les  expatriés des institutions sont déjà en alerte.

À tous nos compatriotes de  prendre conscience maintenant du danger qui nous guette comme un seul homme  pour barrer la route aux imposteurs qui veulent voir notre pays encore succombé comme ce fût le cas  en (2007, 2009 et maintenant encore en 2020) dans sa marche vers la démocratie acquise dans la douleur.

«Plusieurs observateurs continuent à croire que nos politiciens sont atteints de cécité, sont de mauvaise foie et ne pensent qu’à leurs intérêts immédiats d’abord car ils veulent s’enrichir sur le dos du peuple et le rouler après dans la farine comme par le passé. Donc restons très vigilants et très exigeants. Mieux encore , nos vies et nos suffrages ne sont pas à négocier et n’ont pas de prix. Il ne faut pas y badiner avec, car ce pays là nous appartient tous, chacun y connaît la plantation ou le village de ses grands parents.

Par contre, ceux qui n’ont connu la Guinée que par accident ou par effraction et n’ayant aucune attache avec la terre que nos aïeux nous ont léguée malgré toutes les péripéties face à la France sont priés de nous en épargner de leurs égos. De savoir aussi que ce pays sera indivisible, nous allons les empêcher de le brûler par  tous les moyens à notre disposition comme l’ont fait nos illustres héros face aux colons ».

L’histoire est têtue, qui l’aurait crû, qu’après toutes les victimes tombées sous les balles des forces de défenses contre des populations aux mains nues alors que c’est l’argent de tous les contribuables guinéens qui entretient et paye les munitions qui tuent nos compatriotes. Trop c’est trop, cette situation a atteint son paroxysme et le ral bol est imminent et inacceptable (…).

Et pourtant, aucun citoyen guinéen n’est indispensable, supérieur ou inférieur à l’auteur.Chacun a le droit aussi de servir son pays en toute intégrité. C’est pas compliqué quand même, il suffit d’avoir de l’humilité de la volonté et un peu de savoir faire tout en respectant nos valeurs, règles de jeux et les lois de la république. Notre pays est un pays de « contrastes »,et le « hic » est qu’ on veut toujour une chose et son contraire.

Nous sommes tous responsables de tous nos vrais problèmes passés, présents et futures. Par exemple, on veut l’eau et l’électricité mais on ne veut pas payer nos factures de consommation. Pire, on ne se réjouit que quand nos compatriotes ont des problèmes pour augmenter les prix dans les marchés, hôpitaux morgues même dans nos mosquées(…) on fait du business même sur des cadavres. Que Dieu ait pitié de nous, en nous pardonnant tous nos pêchés capitaux!

Cependant, nous voulons de vrais dirigeants dignes ,qui ont pitié des faibles, mais pas ce genres de « renégats récidivistes » ayant à la place du cœur des cailloux et l’argent comme seigneur. Nous risquons de broyer encore longtemps du noir car nous avons tous « trahis » la mémoire de nos morts en déplaçant nos problèmes au lieu de les régler.

Le seul pays au monde où reconnaître « ses fautes ou bêtises » serait du parjure, mais les rejeter aux devanciers qui sont déjà à l’au-delà est un exploit voire même un sport favoris de nos élites (sic).

Dans un proche avenir ces mêmes farfelues nous diront encore qu’ Alpha Condé serait tenu seul responsable de tous nos  problèmes du moment. Mais en attendant ne sont ils pas des complices passifs ou actifs ? C’est comme du » déjà-vu » avec Lansana Conté et ceux qui ne sont plus de ce bas monde!

Hélas la société guinéenne est vraiment malade,et pire elle refuse de se faire diagnostiquer et refuse de prendre conscience en se regardant dans un miroir. Les guinéens sont invités à adopter « un changement qualificatif » en s’imposant la culture de la vérité, de la sagesse e de l’amour pour notre pays et de nos populations.

Vive l’alternance,et vive la démocratie participative

Par Abdoulaye Barry

Citoyen Guinéen



Guinée Nondi

Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com