Le Maire de Matoto sur le mariage de Tamba avec Esther : « Si les deux sont majeurs, ils peuvent se marier sans le consentement des parents »

3815

Depuis trois jours, cette affaire du mariage de Tamba Zakari Millimono, journaliste à Espace FM et dame Oumou Hawa Bah, désormais Esther, fait l’objet de toutes sortes de débats sur les réseaux sociaux notamment sur Facebook. Le premier responsable de la commune de Matoto qui est habilité à célébrer ce mariage, a déclaré que la loi l’autorise sans le consentement des parents à condition que les mariés soient majeurs. Il l’a dit sur FIM FM dans l’émission ‘’Mirador’’ de ce lundi 9 mai 2022. 

Selon lui, la mairie est là pour accepter tous les dossiers. « C’est dans le traitement qu’on saura si le dossier peut être maintenu ou on peut surseoir.  Au fait, j’ai été informé au préalable que le mariage de Tamba devait se tenir et Tamba personnellement, est venu me voir. Solennellement, il m’a informé du mariage. J’ai dit d’accord et je l’ai mis en rapport avec les agents et ils ont déposé les dossiers. C’est à la veille que j’ai reçu les parents, je les ai écoutés. Ils m’ont parlé de l’historique de la situation, j’ai dit d’accord. J’ai fait appel à l’agent qui traite le dossier, l’agent est venu. Je lui ai demandé si on peut tenir le mariage sans le consentement des parents. Lui, il m’a expliqué le code civil en son article 250 sur le mariage qui dispose : ‘’si les deux couples sont majeurs, ils peuvent se marier sans le consentement des parents’’. Mais s’il s’agit d’un mineur ou d’une mineure, il faut l’autorisation ou le consentement parental.

Donc ça, je suis allé un peu plus loin parce qu’en matière juridique, il faut toujours s’informer. Parce que le plus souvent, tout le monde n’interprète pas de la même façon le code. Donc, j’ai essayé d’appeler un ou deux juristes et après, j’ai demandé maintenant à la famille : est-ce que la maman de la fille est là ? On m’a dit effectivement que sa maman est là. J’ai dit que je veux la voir et l’écouter, la maman. Donc c’était pour aller un peu plus loin. 

La maman est venue dans mon bureau, on est resté de 10 heures jusqu’à 17 heures. Je lui ai dit : la loi m’autorise à célébrer le mariage parce que, les deux sont tous majeurs et vous, vous venez de me dire que la fille est majeure. La seule condition, si toutefois les documents fournis ne sont pas au complets. 

J’ai appelé Tamba qui m’a donné le numéro de la fille et j’ai échangé avec elle. On m’a envoyé tous les documents et, Tamba m’a dit : Monsieur le maire, si toutefois, cette signature peut causer des problèmes, je préfère surseoir. Parce que je ne veux pas de problème. J’ai dit d’accord, mais je vous dis aussi que si tous les documents sont au complet, moi je vais célébrer le mariage, parce que la loi m’autorise », a-t-il expliqué.

Aboubacar M’mah Camara



Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com