Dr Dansa après la concertation : « Pour le moment, il n’y a pas eu de changement sur sa volonté de laisser les bases d’une société organisée…..»

240

La concertation nationale pour la transition en Guinée se poursuit au palais du peuple. Après les partis politiques, les coordinations des quatre régions, et les religieux, le Comité National pour le Rassemblement et le Développement (CNRD) a reçu ce mercredi 15 septembre 2021 les acteurs de la société civile guinéenne.

Après leur rencontre, le porte-parole des acteurs de la société civile guinéenne, Dr Dansa Kourouma, s’est dit satisfait de ce  premier contact avec Mamady Doumbouya.

«J’ai pu m’exprimer à la fois sur la volonté de la société civile d’avoir une transition rationnelle, une transition rationnelle ne doit pas être trop courte ni trop longue. La transition doit poser des bases pour la réussite des élections, et les bases là aujourd’hui sont illégitimes, ces bases là aujourd’hui presque n’existent pas. C’est pourquoi nous avons fondé notre analyse sur la mise en place d’institutions républicaines solides, d’institutions démocratiques qui peuvent organiser de manière transparente, équitable les élections générales législatives et présidentielle ».

Poursuivant,  Dr Dansa se réjouit de l’intervention du président du CNRD. «Nous avons estimé que le discours du colonel Doumbouya cadre parfaitement avec le discours de prise du pouvoir, pour le moment il n’y a pas eu de changement sur sa volonté de laisser les bases d’une société organisée, réconciliée et d’un état dont le support est les institutions démocratiques ».

Selon Dr Dansa, la question de corruption a été évoquée. « L’épineuse question de la lutte contre la corruption a été évoquée dans notre discours  parce que la corruption de l’élite politique est à la base de tous les problèmes de la Guinée. Et surtout avec les implications en matière de pauvreté généralisée de la population ».

Pour finir, il a souligné que la société civile  a remis un document au CNRD. « Nous avons remis aux autorités un document,  nous sommes venus avec un document qui a été conçu par deux cents organisations de la société civile, après une consultation dans les 33 préfectures et les 8 régions de la Guinée. Ce document donne nos orientations par rapport à la transition à la fois les organes, mais aussi les défis de la transition et son agenda ».



Journaliste - Conakry -Guinée Tel : 224 669 49 32 51


Commentaires

http-guineedirectinfos-com