Concertation nationale en Guinée: les acteurs de la société civile guinéenne se préparent pour rencontrer le CNRD

227

Dans un communiqué, le Comité National pour le Rassemblement et le Développement (CNRD) a invité les couches sociales et politiques guinéennes à une concertation nationale. Pour repoudre favorablement à cette invitation de la junte, les acteurs de la société civile guinéenne se sont retrouvés ce lundi 13 septembre 2021 à Conakry.

L’objectif était de conjuguer le même verbe pendant cette transition d’où la création de la ‘’cellule de crise de la société civile guinéenne’’. Leur rencontre avec Colonel Mamady Doumbouya est prévue le mercredi 15 septembre 2021.

Dans son intervention, Dr Dansa Kourouma, président de cette nouvelle plateforme a rappelé les grandes lignes de leur rencontre.

« C’est une rencontre qui a convié les grandes structures de la société civile regroupées au sein de la cellule de crise. L’objectif de la rencontre était de consulter les membres de ces différentes coalitions et leurs structures sur les préoccupations de l’ère en rapport avec les consultations qui doivent avoir lieu avec le CNRD. Quand vous parlez au nom d’une entité vous devez être sûr que ce que vous défendez c’est ce que vos mandataires vous ont convié ».

Selon lui, il s’agissait de demander leur avis sur leurs préoccupations par rapport à cette transition.  «Ce sont des propositions en rapport avec tout ce qui sera à faire pour réconcilier les guinéens, créer les conditions d’un retour sûr à l’ordre constitutionnel. Mais aussi c’était l’occasion de partager avec eux un certain nombre de préoccupations qui ont été enregistrées depuis le coup d’État du 05 septembre par le CNRD. C’est une façon de réfléchir rapidement sur ce qui doit être et ce qui doit être fait pendant cette transition et pour combien de temps pour que les vrais problèmes qui sont les causes du mal guinéen soient adressés dans l’unité et avec efficacité ».

Dans la même logique, le président du CNOSCG a indiqué que leurs propositions seront contenues dans un mémorandum qui sera adressé aux nouvelles autorités.



Journaliste - Conakry -Guinée Tel : 224 669 49 32 51


Commentaires

http-guineedirectinfos-com