L’ancien président Tchadien Hissène Habré condamné à perpétuité est décédé de COVID à Dakar

440

L’ex-chef d’État tchadien est décédé ce mardi 24 août à l’âge de 79 ans. Il avait été hospitalisé fin août à Dakar, au Sénégal – où il purgeait sa peine de prison à perpétuité – après avoir contracté le Covid-19.

« Monsieur Hissène Habré est décédé. C’est une bien triste nouvelle pour sa famille, pour beaucoup de Tchadiens, et nous compatissons à cette mort. Hissène Habré a dirigé le Tchad, même si on n’est pas partisan de la manière dont il a dirigé le Tchad, devant la mort, nous nous inclinons », a déclaré à nos confrères de  RFI Abderaman Koulamallah, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement du Tchad.

Les rumeurs sur la mort de l’ancien président tchadien ont débuté durant la soirée du lundi 23 août avec le communiqué de la femme d’Hissène Habré, Fatimé Raymonne Habré, qui indiquait que l’ancien président avait bien été contaminé au Covid-19. Mais de son côté, la direction de l’administration pénitentiaire a affirmé qu’aucun cas de Covid-19 n’a été recensé dans la maison d’arrêt où il était détenu.

Il aurait donc été contaminé lors d’un séjour dans une clinique privée avant d’être pris en charge dans un hôpital public, toujours selon son épouse. Des faits également partagés par le ministre de la Justice sénégalais.

Au début du mois d’août, Fatimé Habré avait déjà interpellé les ONGs de défense des droits humains au sujet de la santé de son mari. Elle avait fait part de sa « préoccupation » et de son « angoisse quotidienne face aux risques du Covid-19 » alors qu’Hissène Habré était « hypertendu et diabétique ».

Il est à noter que Ses années de pouvoir sont marquées par de nombreux crimes. Une commission d’enquête, après sa chute, parle de quelque 40 000 morts. Hissène Habré est condamné à perpétuité en mai 2016 à Dakar par les Chambres africaines extraordinaires. Il est reconnu coupable de crimes contre l’humanité, viols, exécutions, esclavage et enlèvement. Une condamnation confirmée en appel un an plus tard. Il purgeait, depuis, sa peine au Sénégal, où il est décédé.

Source RFI



Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com