Me Béa sur la condamnation d’Elie Kamano: «je n’ai jamais entendu dans ma carrière une telle décision»

465

Le tribunal de première instance de Kaloum a condamné ce mercredi 7 juillet 2021 le chanteur reggaeman, Elie Kamano au payement d’un montant de 50 millions de francs guinéens à Salifou Camara Super V pour dommage et intérêt. Surpris de cette décision, Me Salifou Beavogui, avocat d’Elie Kamano a exprimé sa colère.

« Je suis vraiment surpris aujourd’hui, la décision qui est intervenue, c’est une première pour moi.  Je n’ai jamais entendu dans ma carrière une telle décision.  Le juge le retient pour injure et diffamation, alors qu’en réalité, il n’y a pas de diffamation dans cette affaire, parce que la diffamation porte sur des imputations et des allégations des faits précis, alors que l’injure peut porter sur des faits imprécis.  Quand vous dites à quelqu’un ‘’SALO’’, c’est un fait imprécis. Quand vous dites à quelqu’un ennemie de la Guinée, c’est un fait imprécis.  Donc, nous avons plaidé pour l’injure que mon client a reconnue, mais la diffamation n’existe  pas dans ce dossier. 

On le retient pour diffamation, on lui demande d’abord de supprimer la vidéo, en suite  de présenter des excuses publiques dans cinq organes de presse qui ont été désignés, de ramener le résultat de toutes ces publications le mercredi prochain….Il est condamné à payer 50 millions pour avoir simplement dire que Super V est un ennemie de la Guinée, mais de qui se moque-t-on ? Ça c’est quelle genre de décision ? Je n’ai jamais vu une telle décision. Un juge qui prend sa décision et qui l’exécute, nous ne ferons jamais cela,  Elie Kamano est un homme complet, c’est un homme courageux qui a traversé beaucoup de situations très compliquées que cette-ci ». 

Selon Me Béa, Elie peut présenter ses excuses mais pas de la sortes. « Avec sa bonne éducation, il peut présenter des excuses, mais pas de la sorte. Un tribunal rend une décision, exécute sa décision et donne rendez-vous  le 14, pour voir s’il a présenté ses excuses.  Il ne le fera jamais ».

Pour finir, il a interjeté un appel à la cour d’Appel.  « J’ai immédiatement relevé appel de la décision.  Je souhaite que le dossier soit transmis à la cour d’Appel de Conakry.  Nous savons désormais, qu’au tribunal de première instance de Kaloum, il y a une coalition contre lui pour le nuire,  c’est une façon de lui réduire au silence.  La preuve est que, il n’a jamais été convoqué régulièrement à  l’audience, on l’a jeté en prison comme ça ». a-t-il conclu

Aboubacar M’mah Camara



Journaliste - Conakry -Guinée Tel : 224 669 49 32 51


Commentaires

http-guineedirectinfos-com