Les faux complots : « Pourquoi ce qui était faux hier peut-il devenir subitement vrai aujourd’hui? » s’interroge Maître Traoré

221

Depuis l’indépendance du pays en 1958, les faux complots en Guinée sont devenus des moyens de décrédibiliser les opposants et de se débarrasser d’eux. Cette manière de faire était monnaie « sous les tropiques » au temps de Sekou  Touré et Lansana Conté. Sous Alpha Condé, on tente de procéder de la même manière pour mettre les opposants hors-jeux.  

Face à cette situation, l’avocat  maitre Mohamed Traoré s’interroge « Pourquoi ce qui était faux hier peut-il devenir subitement vrai aujourd’hui? Si la manipulation politique n’a pas marché en 2000, ce n’est pas en 2020 qu’elle peut marcher »

lisez

« Lorsque le régime de Conté avait accusé des opposants d’introduire des armes en Guinée et présenté à la télévision nationale des « rebelles » qui auraient été recrutés par une formation  politique de l’opposition ,l’on avait tous crié au montage, à l’intoxication, à la manipulation et dénoncé un mensonge d’État. Mais pourquoi, les citoyens vont-ils croire aujourd’hui à une histoire d’armes introduites et stockées par un parti politique ou de recrutement de mercenaires en vue de déstabiliser le pays? Pourquoi ce qui était faux hier peut-il devenir subitement vrai aujourd’hui? Si la manipulation politique n’a pas marché en 2000, ce n’est pas en 2020 qu’elle peut marcher.

Accuser un parti politique de « faire la politique avec les armes » afin de le discréditer est une vieille méthode que l’on essaie de remettre au goût du jour. Dans les années 90, la police avait même effectué une descente au domicile d’un leader politique pour disait-elle procéder à une perquisition. Il était soupçonné de stocker des armes chez lui. Cette opération avait été dénoncée par tous les démocrates de ce pays.

Rien n’est donc nouveau sous le soleil »



Avatar

Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com