« La fermeture de nos frontières est une mesure contre-productive » Dixit Bah Oury

114

Depuis plusieurs mois, les autorités guinéennes ont fermé les frontières avec le Sénégal, La guinée Bissao et la Sierra Léone. Face à cette situation, les paysans locaux traversent une situation de crises de grandes ampleurs.

Ainsi, c’est pour interpeller l’état sur cette Situation que le président Bah Oury dénonce la fermeture de nos frontières. Pour lui, c’est une mesure contre-productive.

« La question de la fermeture des frontières reste un aspect extrêmement important. Notre économie est en train de dépérir, nos paysans sont en train d’accuser une aggravation de leurs difficultés, de leur misère. La fermeture des frontières est une mesure contreproductive par rapport à nos intérêts nationaux. Les autorités actuelles devraient repenser le problème avant que cela ne pousse les jeunes à embrasser le chemin de la migration clandestine ou de venir peupler les rues de Conakry du fait de l’exode rural, ou encore de s’engager par manque de perspectives dans des aventures qui risqueraient de faire en sorte que la Guinée ressemble aux pays sahéliens

Le désœuvrement des jeunes est un aspect sensible qui devrait mobiliser l’attention de tout le monde pour ne pas que cette situation ne s’aggrave. Parce que sinon, avec un peu d’argent, avec des esprits malveillants, on peut transformer ces frustrations collectives en des bombes incendiaires qui risqueraient de prendre tout le pays ».



Avatar

Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com