Présidentielle 2020 : la NGP sans Badra Koné reconnait difficilement la victoire du RPG-arc-en-ciel (Déclaration)

65

Dans une déclaration rendue publique ce lundi 16 novembre 2020 au cours d’une conférence de presse, la Nouvelle Génération Politique (NGP) se sent obligée de respecter la volonté de la majorité des guinéens.
Lisez….
La Nouvelle Génération Politique (NGP) est un mouvement politique créé le 4 juillet 2020. Sa vocation est de renouveler les valeurs qui fondent la politique guinéenne. Ces valeurs qui ne permettent pas la paix et le progrès car elles refusent le dialogue, le compromis sur l’essentiel.
A l’occasion de la présidentielle du 18 octobre 2020, la NGP a préféré le candidat de l’UFDG et de l’ANAD Cellou Dalein Diallo aux autres. Elle avait battu la campagne pour l’alternance. Alors que les institutions habilitées à proclamer résultats ont déclaré le Professeur Alpha Condé vainqueur, la NGP qui se veut un mouvement républicain se sent obligé de respecter la volonté de la majorité des guinéens, des principes élémentaires de la démocratie et de l’égalité.
Avant même la déclaration définitive des résultats de la présidentielle du 18 octobre, des violences ont éclaté dans certains quartiers de la capitale et certaines villes du pays. Elles ont fait des morts parmi la population civile et les agents de sécurité. Elles ont aussi conduit à des destructions de biens publics et privés. Nous les condamnons et regrettons la séquestration dont le président de l’UFDG a fait l’objet.
Alors que le président élu a tendu la main à tous les fils et toutes les filles du pays, alors qu’il appelle à l’apaisement, les bureaux du siège et du quartier général de l’UFDG sont fermés par les autorités, une chasse aux sorcières est engagée contre les militants et cadres de ce parti.
Le président Alpha Condé est le garant de la cohésion nationale. Cela l’oblige à s’interdire les discours qui divisent, les actes qui conduisent à douter de la sincérité de sa main tendue.
Confrontée à une crise post-électorale, la Côte d’Ivoire du président Alassane Dramane Ouattara a posé des actes forts visant l’apaisement des tendues des tensions politiques. Le président ivoirien a appelé son principal adversaire, le président Henry Konan Bédié, pour discuter directement de ce qui les opposes. Le président Alpha Condé qui a une plus grande expérience politique est capable du mieux. Nous l’exhortons à s’engager dans la voie de l’apaisement.
Nous savons qu’il existe une crise de confiance entre les principaux acteurs politiques. Malgré notre bonne volonté, nous devons admettre que la NGP n’a pas les compétences, ni les expériences requises pour amener le président de la république, le professeur Alpha Condé, et le président de l’UFDG, Elhadj Cellou Dalein Diallo, à dialoguer pour le bien de la Guinée et des Guinéens. Ainsi, dans les jours à venir, la NGP s’adressera à la CEDEAO, l’UA, l’UE et à certaines représentations diplomatiques pour les demander à s’ériger en facilitateurs afin d’amener le président de la république et celui de l’UFDG à se parler et à faire des concessions mutuelles en faveur de la paix. Ainsi, nous adresserons les correspondances au président de la république et au président de l’UFDG pour les dire nos souhaits et leur envoyer nos propositions en vue d’un dialogue franc, direct et sincère entre eux pour le bien de la Guinée. La Guinée a besoin de la stabilité politique sans laquelle aucun progrès n’est possible.
Conakry, le 16 novembre 2020.
‘’Oumou Kadé Soumah’’
‘’Présidente de la NGP”.



Avatar

Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com