Présidentielle américaine : «Nous allons gagner cette élection avec une majorité claire» (Joe Biden)

148

Qui du président sortant républicain Donald Trump ou du candidat démocrate Joe Biden sera élu prochain président des États-Unis ? Suivez en direct le déroulement de ce scrutin historique.

Ce qu’il faut retenir :

On ne connaît toujours pas le nom du prochain président des États-Unis. Joe Biden a cependant pris un net avantage avec 264 grands électeurs contre 214 pour Donald Trump.

 « Nous allons gagner », a déclaré Joe Biden lors d’un bref et sobre discours. Le candidat démocrate s’est montré confiant pour la fin de la course à la Maison Blanche, « nous sommes en bonne voie de décrocher 300 grands électeurs », a-t-il déclaré avant d’appeler les Américains à « se rassembler » pour « surmonter la colère ».

 Au fur et à mesure du décompte des voix, Joe Biden a pris de l’avance par rapport à Donald Trump en prenant la tête de deux États-clés : la Pennsylvanie (20 grands électeurs) et la Géorgie (16 grands électeurs). S’il remporte la Pennsylvanie, il deviendra le 46ème président des États-Unis. Mais le dépouillement dans cet État pourrait prendre encore plusieurs jours, a annoncé le responsable local du scrutin.

Donald Trump a remporté la Floride, un État-clé mais aussi le Texas, historiquement républicain mais que les démocrates avaient l’espoir de décrocher. Biden en revanche s’est imposé en Arizona (RFI s’appuie sur les chiffres de l’agence Associated Press, mais plusieurs médias américains estiment qu’il est encore trop tôt pour définitivement attribuer l’Arizona et ses 11 électeurs à Biden), un État historiquement républicain, mais aussi dans le Wisconsin sur le fil, un État qui avait voté Trump en 2016, tout comme le Michigan.

Donald Trump a d’ores et déjà déclaré qu’il comptait saisir la Cour suprême pour arrêter le décompte des voix. Une manœuvre qualifiée de « scandaleuse » par le camp démocrate. Dans un discours prononcé à la Maison Blanche jeudi à 18h45 (locales), le président sortant a répété qu’il allait gagner l’élection présidentielle américaine, que les démocrates essaient de lui « voler », sans aucun élément concret à l’appui. Ce discours, que certaines chaînes d’informations américaines ont décidé d’interrompre en raison de ses affirmations infondées, est très largement contesté, jusque dans son propre camp.

Avec RFI



Avatar

Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com