« Pas de recul, nous devons tout faire pour protéger et défendre notre victoire » ( Cellou Dalein Diallo)

232

Séquestré depuis plusieurs jours à son domicile ou tous les accès sont bloqués par les forces de sécurité, Cellou Dalein Diallo candidat autoproclamé s’est adressé hier à ses militants et tous ceux qui ont voté pour lui. Dans son discours, le candidat de l’UFDG a demandé au peuple de manifester dans les rues et sur les places publiques afin de défendre la vérité des urnes qui lui donne vainqueur avec 53%

« La CENI a rendu publique hier les résultats provisoires globaux  du scrutin présidentiel du 18 Octobre 2020.  Sans surprise, elle a Validé les fraudes massives organisées après le scrutin, notamment lors de centralisation et a proclamé  Alpha Condé vainqueur avec 59%. L’UFDG  et ses alliés de l’ANAD rejettent catégoriquement ces faux résultats et demandent à la population de se mobiliser pour exiger le respect de la vérité des urnes qui donne leur candidat vainqueur avec 53.84%

L’UFDG et ses alliés demandent à la population de se mobiliser pour exercer le droit constitutionnel à manifester dans les rues et sur les places publiques pour dénoncer ce hold-up électoral en cours et pour exiger le respect de la vérité des urnes.

L’UFDG et ses alliés demandent aux populations guinéennes de faire preuve d’une vigilance extrême pour éviter de tomber dans le piège d’Alpha Condé qui souhaite à tout prix ethniciser le conflit et d’opposer notre communauté et tirer comme à son habitude des bénéfices politiques. Comme vous le savez, ce conflit est strictement politique. Il oppose d’une monsieur Alpha Condé et son clan et d’autre part l’écrasante majorité des guinéens qui ne veulent d’un troisième mandat et qui veulent défendre la vérité des urnes.

Mes chers compatriotes, Il n’y a pas d’alternative à la poursuite du combat. Cette élection, nous l’avons gagnée haut les mains. Nous devons tout faire pour protéger et défendre notre victoire.  Pas de recul ! » a-t-il déclaré

Il est à noter que depuis le début de cet imbroglio électoral, plusieurs manifestants ont trouvés la mort. Selon certaines sources, près de 50 personnes auraient déjà trouvé la mort dans ces violences post-électorales



Sonny CAMARA

Administrateur Général


Commentaires

http-guineedirectinfos-com