Guinée : le ministère de l’éducation nationale déclare le rejet de 830 candidatures au baccalauréat session 2020

849

Ce jeudi, 23 juillet 2020, le Ministère de l’Éducation Nationale et de l’Alphabétisation (MEN-A) a publié les statistiques pour les différents examens nationaux pour l’ensemble du pays.

Cette année, l’organisation des examens nationaux crédibles paraît comme le tout premier défi à relever par le nouveau Ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Pr. Alpha Amadou Bano Barry a mis en place depuis le 13 juillet  dernier, une commission de gestion, de suivi et d’évaluation du baccalauréat session 2020.

Les autres examens étant sous le contrôle des structures déconcentrées du MEN-A (DPE, DCE) pour l’examen de fin d’études élémentaires et (IRE) pour le Brevet d’études du Premier Cycle (BEPC). 

1.         EXAMEN DE FIN D’ETUDES ELEMENTAIRES: Candidats inscrits 260.790 dont 114.367

2.         filles. Nombre de centres d’examen 1.144.

2- BEPC: candidats inscrits y compris franco-arabe: 146.710 dont 62.582 filles. Nombre de centres d’examen : 509.

3- BACCALAUREAT: candidats inscrits: 96.461 dont 36.152 filles. Le nombre de centres d’examen : 265.

Il est important de préciser ici, que le  contrôle des listes des candidats a abouti au rejet d’un certain nombre de dossiers de candidature. Les motifs de ce rejet varient entre : la non admission au BEPC, les cas d’homonymie ou encore d’inscription d’un même candidat sur deux listes  différentes ou double inscription.

 Les noms des candidats  concernés par une des situations sont déjà à la disposition des DCE, DPE et écoles concernées. Les listes doivent être affichées dans les écoles concernées pour permettre aux intéressés de lire et de réagir à temps en vue d’une éventuelle prise en charge de leurs candidatures si elles sont régularisées.

Le nombre de candidatures rejetés à Conakry est de (539) et à l’intérieur du pays (291) soit un total de 830 candidatures rejetées selon la commission nationale de gestion, de suivi et d’évaluation du baccalauréat session 2020,

Autres actions engagées par la commission : la mise en place immédiate d’un mécanisme de contrôle des sorties et entrées des fournitures et autres matériels liés aux examens. A ce jour, toute sortie et entrée d’une fourniture ou d’un matériel quelconque doit  correspondre à une activité déjà programmée.

En ce qui concerne l’identification des centres d’examen et leur conformité aux critères de choix, la commission s’est rassurée à travers un contrôle au niveau de la base.  Quelques défaillances signalées par endroit  sont en train d’être corrigées.  Les mesures barrières sont prises en compte et seront strictement observées. Le ratio de chaque salle d’examen est de 25 candidats. Le port de masque, le lavage systématique des mains et le respect de la distanciation physique seront parmi les conditions d’admission dans un centre d’examen.

 Quant au choix des correcteurs, surveillants et membres du secrétariat du BAC, la commission a reçu des instructions fermes du Ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation. Professeur Alpha  Amadou Bano BARRY ne veut voir aucun élément dans le processus, qui ne relève pas de l’éducation. Les différents travaux aux différents niveaux seront exécutés par les enseignants et rien que des enseignants.

Les critères de choix des correcteurs, sont clairs et doivent être respectés à la lettre. Ce sont:

1- Être enseignant de classes de terminale cette année,

2- Observer l’équité entre Conakry et l’intérieur du pays en nombre de correcteurs,

3- Privilégier les enseignants des zones difficiles à l’intérieur du pays,

4- Voir l’expérience de l’enseignant dans sa discipline,

5- Tenir compte de l’analyse des résultats des trois dernières années.

A date,  le Ministre Bano et ses cadres  sont mobilisés autour des Examens de cette année, examens qui, peut-on le dire constitue le tout premier défi que Professeur BARRY doit absolument relever.



Avatar

Journaliste - Conakry -Guinée Tel : 224 669 49 32 51


Commentaires

http-guineedirectinfos-com