Coronavirus aux Etats-unis : Donald Trump porte un masque en public pour la première fois

183

Les Etats-Unis sont le pays du monde le plus touché par le Covid-19, avec plus de 60 000 nouveaux cas recensés chaque jour.

Sous pression depuis des semaines pour donner l’exemple face à l’explosion de la pandémie de Covid-19 aux Etats-Unis, Donald Trump a été vu pour la première fois, samedi 11 juillet, portant un masque de protection en public. Le président américain et un groupe de conseillers ont porté des masques noirs au cours d’une visite à l’hôpital militaire Walter Reed de Washington, où ils ont rencontré des anciens combattants blessés, peut-on voir dans des images de la chaîne de télévision CNN.

Selon des informations des médias, les conseillers de M. Trump le supplient depuis des semaines de porter un masque en public, comme le recommandent les experts. Le président, qui minimise la gravité de la pandémie, était jusqu’à présent rétif au port du masque, à l’instar d’un grand nombre de ses partisans. Donald Trump avait expliqué le 1er juillet qu’il ne voyait pas l’utilité d’adopter cette mesure préventive, toutes les personnes qu’il rencontre étant selon lui testées à l’avance. Il avait toutefois affirmé que porter le masque ne lui poserait « aucun problème » s’il était « dans une situation de proximité avec les gens ».

Les Etats-Unis sont le pays du monde le plus touché par le Covid-19, avec plus de 60 000 nouveaux cas recensés chaque jour et 134 729 décès depuis le début de l’épidémie.

Malgré cette évolution inquiétante, une partie du parc d’attractions Disney World à Orlando, en Floride, a été rouverte au public samedi, après quatre mois de fermeture.

Les clients de bars de Montréal appelés à se faire tester

Les autorités de la santé de la ville de Montréal, au Canada, ont appelé les personnes ayant fréquenté les bars de la métropole québécoise depuis le début du mois à se faire dépister contre le nouveau coronavirus.

La direction régionale de santé publique (DRSP) de Montréal a expliqué dans un communiqué que des clients ou employés contagieux avaient fréquenté au moins cinq établissements montréalais depuis le 1er juillet, malgré les précautions mises en place. Les autorités sanitaires craignent que le nombre de bars fréquentés par des personnes exposées au virus ne soit en fait plus important, d’où leur appel au dépistage.

Cette situation dans les bars survient alors que la région de Montréal, épicentre de l’épidémie au Canada, connaît une augmentation des cas survenant chez les moins de 39 ans ces dernières semaines, souligne la DRSP.

Les bars avaient reçu l’autorisation de rouvrir leurs portes le 25 juin à Montréal, après une longue période de fermeture obligatoire. Le non-respect des consignes de distanciation dans certains établissements le week-end dernier a toutefois amené le gouvernement du Québec à resserrer les mesures de précaution : les bars doivent désormais cesser de vendre de l’alcool après minuit et fermer à 1 heure du matin.

L’Amérique latine toujours touchée

L’épidémie continue également de ravager l’Amérique latine. L’Argentine, largement déconfinée, comptait samedi plus de 94 000 cas de Covid-19 pour 1 787 morts. Sa capitale, Buenos Aires, et sa région métropolitaine, où vivent 14 millions de personnes, ont été à nouveau placées en confinement strict du 1er au 17 juillet.

De l’autre côté de la frontière, le Brésil reste le plus affecté du sous-continent par le virus et le deuxième dans le monde, comptabilisant le plus de nouveaux décès en vingt-quatre heures, soit 1 214. Le bilan officiel brésilien à la date de samedi était de 1 839 850 cas confirmés de contamination et 71 469 décès.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi  « Aujourd’hui, au Brésil, c’est le coronavirus qui commande »

Au Chili, le bilan a dépassé 11 000 morts. Les décès liés au coronavirus sont au nombre de 11 272, selon les données diffusées samedi par le ministère de la santé, qui incluent comme le recommandent les critères de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) 3 484 cas « probables » de décès liés au virus.

Le Pérou, également très touché par la pandémie, comptait samedi 322 710 cas de contamination et 11 682 décès, selon le ministère péruvien de la santé. La Colombie dépplorait samedi plus de 5 000 décès, selon un bilan officiel.

Avec le Monde



Avatar

Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com