Revue de Presse: La Mamaya du P M kassory, la plainte du PADES contre Sékou Koundouno, Le port autonome de Conakry.

674

Affaire mairie de Kindia, la mamaya de Kankan ou encore l’affaire Sékou Koundouno du Balai citoyen sont les sujets qui ont animé la semaine passée et  diversement commentés par les journaux guinéens.

La Mamaya du P M Cas-Sorry titre le satirique 《Le Lynx》

Le journal commence par rappeler les mots du premier lors de son discours de politique générale le 28 Juin dernier à l’assemblée nationale. Pour Kassory, « Aucun ministre, aucun chef de service de l’administration centrale ne sera désormais autorisé à parrainer une quelconque manifestation politique ou sociale en dehors des périodes définies pour les campagnes électorales ». Pourtant, en séjour en Haute Guinée, le PM Fofana a participé à la mamaya organisée par le Sèrè  « Diamanadya 4 ». Pour notre confrère: « Pendant que les guinéens tirent le diable par la queue, voilà que notre PM Cas-Sorry à bord d’un jet privé qui survole cette misère à haute altitude pour se rendre à Siguiri et à kankan. L’enfant du Moryah est allé esquisser des pas de danses dans un basin mort d’amidon. La poussière et les nids d’éléphants, que je, de poules n’auront pas altéré la blancheur du jour. Des aigris rouspètent qu’avec l’augmentation du prix du litre du car-brûlant, le Cas-Sorry peut déjà se permettre tout. Tant pis pour les contribuables guinéens « .

Poursuivant son article il dit ceci 《le PM Cas-Sorry est un friand de voyage en avion même pour l’intérieur du bled. A moins que la ville  ne dispose d’aéroport. Pour faire son petit safari en Haute Guinée, le Cas-Sorry a préféré  prendre un jet privé. Ce n’est  pas une première. Le 9 juin dernier, pour les obsèques de la mère du ministre d’Etat chargé des affaires présidentielles, Mohamed Diane, le PM et d’autres membres du gouvernement avaient rallié Kankan à bord d’un jet privé. Les routes poussiéreuses ou boueuses étant réservées aux pauvres citoyens qui en payent pourtant les factures….》

Quant au journal « l’indépendant », il aborde la problématique liée à la concession du port de Conakry. Selon le journal, Le président de la république a procédé à la distribution d’un important lot de gilets de sauvetage aux débarcadères du port de pêche de Boulbinet, mardi. Il a ainsi saisi l’occasion pour lever l’équivoque sur la crise qui mine le Port Autonome de Conakry. Pour le chef de l’Etat, ceux qui dénoncent le contrat de concession ne sont que des 《faux types》.

« Lorsque nous avons fait venir la centrale thermique ici, il a fallu que Bolloré aille emprunter une grue à Abidjan pour venir lever. Aujourd’hui, pour faire des capelages de grande hauteur, vous êtes obligés de les envoyer à Freetown. Est-ce que Freetown est plus que nous? Voilà les vérités que vous cachez à la population. Des faux types qui ont mis le pays à terre. Mais il fallait laisser les gens mentir pour qu’on sache désormais qui sont-ils » fulmine Alpha Condé avant d’ajouter « Alors si vous prenez le Port de Conakry, vous regardez l’Amérique Latine, le Port de Conakry est plus proche du Brésil, c’est à 4 ou 5 jours de bateau. Quel est le port en Afrique qui a cette distance la? »

 

La lance titre l’affaire de la mairie de Kindia comme une tempête dans un océan de manipulations.

Pour notre confrère, l’accord du 08 Août entre L’UFDG et le RPG- arc-en- ciel qui met fin au contentieux électoral après le scrutin du 4 février, était censé mettre fin à toutes les contestations, mais hélas, des suspicions demeurent encore. « L’accord suscite le désaccord des chefs religieux et coutumiers de la Basse- Guinée et fait appel à toutes sortes de manipulations politico- ethniques. L’appel des Guinéens à l’entente par le président de la république et par le grand Iman de Conakry à l’occasion de la fête de Tabaski est tombé dans des oreilles de sourds. Du moins, pour le moment. La polémique autour de la mairie de kindia,  suite à la nomination du maire par L’UFDG, en la personne d’Abdoulaye Bah, fait toujours jaser….Poursuivi pour avoir tenu des propos « discriminatoires » à l’encontre de la communauté peule, l’iman semble bénéficié d’un soutien de taille. Elhadj Sékouna Soumah (Kountigui de la Basse-côte) croit que Kindia, capitale de la région côtière, ne saurait être dirigée par Abdoulaye Bah, l’élu de L’UFDG…..》

L’arroseur arrosé titre « le standard » faisant allusion à Sékou Koundouno de la cellule Balai citoyen.

Depuis un certain moment le président du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES) est sous le feu des critiques parce que des propos ont été qualifiés de régionalistes et d’ethnocentristes par l’opinion, lors de son passage dans une émission de la radio Milo Fm de Kankan.

Face à la presse, le collectif des Avocats du PADES a tenu à préciser « il s’agit d’une communication portant sur les femmes mandingues en séjour à Conakry, pour réconcilier le RPG Arc-en-ciel et le PADES. C’est ainsi qu’elles ont rencontré le président du PADES. A kankan, une interview de 45 mn lui a été accordée à la radio Milo Fm. Après cela la communication de Dr Ousmane Kaba aurait été transformée et on lui aurait donné un caractère régionaliste et ethnocentriste par un organe de la place et une plate-forme de la place s’en est saisie pour porter plainte contre Dr Ousmane Kaba. Le Balai citoyen avec à sa tête Sékou koundouno n’est pas allé à la source et il s’est précipité.

Donc le PADES et son président ont décidé de porter plainte aussi, puisque chacun peut prendre garde » D’après Me François Mansaré Dr Ousmane kaba portera plainte puisqu’ils ont atteint à sa réputation et à son honorabilité selon notre confrère le rendez-vous est fixé à la justice.

 



Avatar

Journaliste, Correspondante à Conakry


Commentaires

http-guineedirectinfos-com