Fermeture des médias en Guinée : une commissaire de la HAC « met son pied dans le plat »

210

A travers une sortie médiatique en Haute Guinée, Djènè Diaby, commissaire à la Haute Autorité de la Communication (HAC) a fait des révélations sur le retrait des licences de certains médias.

Selon elle, des patrons de presse ont reçu de l’argent à la présidence main en main avec le Président Mamadi Doumbouya.

« Chacun d’entre eux, les patrons là, ils ont eu de l’argent là-bas, à la présidence, main à main avec Mamadi Doumbouya, et ils ont signé. Un directeur de médias par l’intermédiaire de Moussa Moïse Sylla, a tenté de monnayer ses services au Président. Ce directeur a proposé de servir les intérêts du Président en échange de 100.000 euros, ce qui a provoqué la colère de Doumbouya et il a été immédiatement chassé du bureau présidentiel ».

Plus loin, Djènè Diaby  ajoute : « Toi tu prends 300.000 euros, 200.000 euros, 100.000 euros à quelqu’un, puis tu vas insulter l’intéressé à la radio alors qu’il est plus fort que toi ».

Il faut rappeler que des centaines des travailleurs de ces médias fermés sont en chômage depuis près d’un mois.

Aboubacar M’mah Camara



Toronto, Ontario, Canada