Crise énergétique: Mise au point et actions en cours selon le ministre de l’Energie Camara Aboubacar

501

Depuis plusieurs mois, le pays connait une crise énergétique ponctuée par des coupures récurrentes de courant dans les différents quartiers. Pour apporter des solutions à cette problématique, le ministre de l’Energie en bon pédagogue a publié sur sa page les actions en cours afin d’apporter des solutions adéquates
« Des efforts considérables sont déployés pour atténuer la crise énergétique. Toutefois, la situation actuelle de la desserte en électricité nécessite une compréhension essentielle de la part de tous les acteurs concernés.
En raison du niveau d’eau bas dans les barrages cette année, la production électrique est profondément perturbée, avec seulement 𝟮𝟮𝟬 𝗺𝗲́𝗴𝗮𝘄𝗮𝘁𝘁𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗱𝘂𝗶𝘁𝘀 𝗽𝗮𝗿 𝗷𝗼𝘂𝗿 𝘀𝘂𝗿 𝗹𝗲 𝗿𝗲́𝘀𝗲𝗮𝘂 𝗶𝗻𝘁𝗲𝗿𝗰𝗼𝗻𝗻𝗲𝗰𝘁𝗲́, 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗲 𝘂𝗻𝗲 𝗰𝗮𝗽𝗮𝗰𝗶𝘁𝗲́ 𝗶𝗻𝘀𝘁𝗮𝗹𝗹𝗲́𝗲 𝗱𝗲 𝟲𝟵𝟬 𝗺𝗲́𝗴𝗮𝘄𝗮𝘁𝘁𝘀 provenant des barrages de Souapiti et de Kaleta, soit une baisse de 31 % par rapport à l’année dernière.
Pour pallier cette situation, une interconnexion a été établie avec le Sénégal, offrant une disponibilité de 120 mégawatts. Cette quantité est disponible de 3 h à 17 h pour 120 MW, et de 17 h à 3 h du matin pour 30 MW. Cette initiative a amélioré la situation à partir du mois de mai.
Au niveau thermique, à la fin du mois de mai, Électricité de Guinée (EDG) a entamé des travaux sur plusieurs de ses groupes en raison de pannes et d’entretiens préventifs.
Ensuite depuis le 31 mai 2024, des travaux ont été déclenché sur le poste de 𝟏𝟏𝟎 𝐊𝐕 𝐊𝐀𝐋𝐎𝐔𝐌, réalisés par la société CWE, réduisant temporairement sa capacité de 𝟏𝟎𝟎 𝐌𝐖 𝐚̀ 𝟓𝟎 𝐌𝐖 jusqu’au 30 juin 2024 date prévue pour la finalisation de ces travaux.
Des groupes thermiques en panne et à l’entretien en passant par l’hydraulique, nous avons un manque à gagner de 𝟕𝟎,𝟓 𝐌𝐖𝐀 𝐚̀ 𝐝𝐚𝐭𝐞 𝐬𝐚𝐧𝐬 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐭𝐞𝐫 𝐥𝐞 𝐝𝐞́𝐟𝐢𝐜𝐢𝐭 𝐝𝐞 𝐒𝐨𝐮𝐚𝐩𝐢𝐭𝐢 𝐊𝐚𝐥𝐞𝐭𝐚 𝐪𝐮𝐢 𝐚𝐮 𝐦𝐞̂𝐦𝐞 𝐦𝐨𝐢𝐬 𝐝𝐞 𝐥’𝐚𝐧𝐧𝐞́𝐞 𝐝𝐞𝐫𝐧𝐢𝐞̀𝐫𝐞 totalisait 𝟑𝟓𝟖 𝐌𝐖𝐀 𝐜𝐨𝐧𝐭𝐫𝐞 𝟐𝟐𝟎 𝐚𝐮𝐣𝐨𝐮𝐫𝐝’𝐡𝐮𝐢.
Côté hydroénergie, certaines installations comme les centrales de 𝐃𝐨𝐧𝐤𝐞𝐚, 𝐆𝐫𝐚𝐧𝐝𝐞 𝐂𝐡𝐮𝐭𝐞 𝐞𝐭 𝐁𝐚𝐧𝐞𝐚, 𝐭𝐨𝐭𝐚𝐥𝐢𝐬𝐚𝐧𝐭 𝟒𝟔 𝐌𝐖 sont actuellement à l’arrêt en raison des travaux entraînant des perturbations importantes chez les usagers.
Pour faire face à cette situation, le département, en collaboration avec EDG, s’est engagé à remplacer dans un premier temps tous les transformateurs défaillants, à résoudre les problèmes de surcharge et à renforcer les effectifs pour améliorer la célérité des actions d’intervention situation sur le terrain.
Des initiatives sont également prises pour construire des centrales solaires et acquérir de nouvelles centrales thermiques pour prévenir de telles crises à l’avenir.
Nous appelons à la patience et à la compréhension de tous les usagers face à cette situation.
Nous voulons trouver des solutions durables, éviter les crises perpétuelles dans ce secteur et aller vers une transition énergétique. Cela nécessite des bases solides, des innovations et des réformes chez EDG. Conscient des désagréments et difficultés que cela engendre, nous demandons beaucoup de compréhension car il faut du temps, des investissements, des réformes à tous les niveaux.
 » a declaré le ministre Aboubacar Camara



Administrateur Général