Aly Touré sur la descente des gendarmes au marché Madina : « je vous garantis que c’est une opération qui a été menée de façon très stratégique »

926

La semaine dernière, le procureur spécial près la cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF) a demandé aux forces de l’ordre d’intervenir au marché de Madina. L’objectif c’était de lutter contre la vente des produits pharmaceutiques impropre à la santé de la population.

Pour bon nombre de citoyens, cette opération ne s’est pas déroulée dans les règles de l’art.
Invité ce mardi 21 novembre 2023 dans une émission d’une radio de la place, Aly Touré apporte des précisions.

«Je vous garantis que c’est une opération qui a été menée de façon très stratégique. Ceux qui sont en train de vous raconter ces choses-là, en fait la descente a été effectuée par des gendarmes en présence de mon substitut accompagné de deux grands huissiers, à l’effet de constater tout ce qui se passe sur le terrain ».

Selon lui, lorsque les gendarmes viennent, ils constatent que c’est une boutique pharmaceutique, et c’est fermé, si le propriétaire est là, lui-même il ferme et la gendarmerie appose un scellé à plomb.

« Il y a eu des interpellations, il n’y a pas eu de dégâts, des pillages comme on vous l’a raconté. Il n’y a pas eu de résistance, il y a eu des gens qui ont fui, qui ont carrément quitté leurs boutiques. Ceux qui étaient là ont collaboré, ils ont fermé eux-mêmes leurs magasins, ils ont été interpellés et la gendarmerie a apposé un scellé. Hier la deuxième phase a commencé, qui consistait à aller ouvrir ces magasins en présence de leurs propriétaires et avec des huissiers à l’appui en présence des véritables propriétaires de ces boutiques ».

Poursuivant, le procureur spécial de la CRIEF ajoute que la vente illicite des produits pharmaceutiques est interdite par la loi.
« Ce n’est pas moi qui l’ai interdit, c’est prévu et puni par la loi, nous ne faisons qu’appliquer la loi. Seulement que dans les pratiques passées, les gens n’en faisaient pas cas ».

Il faut préciser que cette opération de saisie des produits pharmaceutiques impropres à la santé se poursuit au grand marché de Madina.
Aboubacar M’mah Camara



Toronto, Ontario, Canada