INFO A LA UNE
Search

Situation des boursiers Guinéens à l’étranger : Que se passe-t-il entre le SNABE et les ambassadeurs ?

518

La fédération internationale des étudiants, doctorant et stagiaires Guinéens de l’étranger était devant la presse ce lundi 21 Août 2023 à Conakry. L’objectif était d’informer l’opinion nationale et internationale par rapport au conflit entre le service national des bourses extérieures et les ambassadeurs Guinéens résidant dans les pays hôtes.

Dans leur communication, les représentants des étudiants Guinéens à l’étranger ont mentionné l’existence de conflits entre le service national des bourses extérieures et les ambassadeurs Guinéens résidant dans les pays hôtes.
Ensuite, ils ont dénoncé l’arrogance des autorités gouvernementales vis à vis de la situation des étudiants guinéens.
Selon Aboubacar Sidiki Traoré doctorant en deuxième année à la fédération de Russie, seuls les étudiants Guinéens vivant au Maroc sont plus ou moins dans de bonnes conditions.

Il a aussi affirmé que plusieurs démarches ont été entreprises en vue d’attirer l’attention des membres du SNABE et aussi les ambassades guinéennes de l’étranger. « Nous avons d’abord adressé des courriers à l’organe en charge des bourses extérieures, mais nous avons été répondu avec une certaine arrogance. On a eu à faire des manifestations devant les représentations diplomatiques dans différents pays, mais ça n’a pas porté fruits. C’est pourquoi pour une première fois en République de Guinée, les boursiers Guinéens de l’étranger ont organisé une conférence de presse sur place pour attirer l’attention du Président de la transition ».

Ce doctorant affirme également que la revalorisation des bourses d’entretien récemment ordonné par le gouvernement n’est jusque-là pas prise en compte. «Les états de paye qu’on a eu à vérifier là-bas en Russie, les gens ont été payés sans tenir compte de la revalorisation. C’est à dire 50 et 60 au lieu de 100 et 120 dollars comme bourse d’entretien. A qui doit-on nous adresser à présent, alors que le SNABE et les ambassades relèvent tous de l’État guinéen. Ce n’est donc pas normal qu’il y ait contradiction entre les deux institutions. Et pour le cas présent, je suis sûr que c’est le SNABE à qui revient la faute », a-t-il mentionné.

A l’issue de cette conférence de presse, cette fédération des étudiants Guinéens à l’étranger a souhaité que sa requête soit prise en compte par le président, Colonel Mamady Doumbouya en vue de leur permettre de mieux poursuivre leurs études à travers des bourses d’entretien dûment payées.
Aboubacar M’mah Camara



Toronto, Ontario, Canada