Nomination d’un Premier ministre par intérim : Le porte parole du gouvernement apporte des précisions

338

Le vendredi dernier, dans un décret lu sur les ondes de la télévision nationale, le président de la République a nommé Dr Bernard Gomou, premier ministre par intérim. Ce dernier assurera cette nouvelle fonction cumulativement à son actuel poste de ministre du Commerce et des PME. Cette nomination a suscité beaucoup de débats et d’interrogations. Ce matin joint au téléphone par nos confrères de FIM, le porte parole du gouvernement apporte des précisions.

Pour Ousmane Gaoual Diallo, l’acte est normal:《Je pense qu’il ne faut même pas se poser cette question. vous savez que les ministres sont aussi des êtres humains qui prennent des vacances quand ça arrive ou qui se déplacent à des convenances personnelles. Et lorsque cela survient et qu’il y’a un calendrier d’activité important, les postes ne peuvent pas restés vacants. Bien sûr j’ai vu et entendu certains dire que le secrétaire général du ministère ou le chef de cabinet quand c’est la primature peuvent suppléer en cas d’absence du ministre. Ce qui est vrai, ils les suppléaient simplement pour les tâches administratives à l’interne》dit-il.

Poursuivant il rajoute :《 Si Demain on va tenir un conseil de ministres, les secrétaires généraux ne peuvent pas siéger au conseil des ministres. Ce qui veut dire que lorsqu’un ministre est absent, sa place est assumée par un de ses collègues. En ce qui me concerne, je peux suppléer à la place du ministre des transports. Le ministre de la défense, celui de la sécurité. La ministre de la communication remplace celle des télécommunications. Et puis il y a un calendrier comme ça qui est fait dans les normes, qui permet à 2 ministres qui se suppléaient de ne pas être absents en même temps pour permettre la continuité de l’action gouvernementale. Et lorsqu’il s’agit du premier ministre, heureusement pour nous ça ne peut pas se faire comme d’habitude par une note verbale. C’est à dire que le premier ministre ne peut pas lui même désigner par une note son suppléant. Cela relève des prérogatives du président de la République, voilà ce qui explique le décret et c’est tout à fait normal. c’est comme ça que ça se fait. Et il y’a pas matière à spéculer, à s’interroger. Je pense que c’est nécessaire que les uns et les autres comprennent 》.

A la question de savoir si le premier Ministre Béavogui reviendra, il répond : 《Ça ça ne fait même pas l’objet d’un doute. Le décret même précise que le ministre du commerce assume l’intérim pour la période d’absence du premier ministre. Ce qui est important c’est d’expliquer à nos concitoyens que c’est normal. Comme c’est le chef du gouvernement, il ne peut pas se faire remplacer comme moi je me fais remplacer par un de mes collègues sans documents administratifs》.

Dans sa communication, le porte parole du gouvernement soutient que seul un ministre peut remplacer un autre . 《Lorsque le ministre des affaires étrangères est absent par exemple et que dans cette période, il était prévu une accréditation devant lui, les ambassadeurs qui doivent s’accréditer devant le ministre des affaires étrangères, ne vont pas le faire devant le secrétaire général de son département. Il faut donc qu’il y ait un ministre qui soit là pour représenter son collègue pour recevoir l’accréditation du diplomate, c’est très important. Donc lorsque le calendrier》.

Avant de conclure en ces termes :《Vous le savez des chefs d’État de la sous région doivent venir dans le Pays et lorsque ceux-ci vont êtres là à l’absence du premier ministre, ce n’est pas au directeur de cabinet d’aller transmettre le message du gouvernement devant le président qui va arriver. Il faut que ça soit un ministre investi de ce mandat là et pour ce contexte. Et ensuite quant on va se retrouver au conseil des ministres pendant la période de son absence, c’est un ministre qui doit pouvoir présider et coordonner l’action du gouvernement en attendant》



Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com