Conakry : Un litre d’essence se négocie entre 20 000 à 25 000 francs guinéens

243

L’inquiétude commence à être grande au niveau de la population guinéenne. Depuis 72 heures, les stations-services sont en manque de carburant. Cette situation peut aggraver la crise socio-politique de la Guinée. 

Depuis hier mardi, 21 juin 2022, un litre d’essence se négocie entre 20 000 à 25 000 francs guinéens à Conakry.  Conséquences, le transport Matoto en ville est fixé à 10 000 francs guinéens par certaines voitures personnelles. 

Dans une interview accordée hier chez nos confrères d’Espace FM, le directeur général de société nationale des pétroles (SONAP) a rassuré la population que le pays n’est pas en manque de carburant. « Nous ne sommes pas en manque. Mais un pool financier dont les institutions financières sont en train de faire dans leur mesure d’éthique et autre, puisque maintenant c’est l’Etat qui assure le monopole d’importation. On s’attendait à ce qu’il y ait des petits ratés au départ, dans les premiers mois. C’est normal avec la procédure surtout que ça concerne les grandes banques qui ont leurs représentations locales mais qui sont gérées par leurs maisons mère qui se trouvent en Europe ».

Il faut rappeler que le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) organise demain jeudi 23 juin 2022 une marche citoyenne sur l’autoroute Fidel Castro.

Aboubacar M’mah Camara



Toronto, Ontario, Canada


Commentaires

http-guineedirectinfos-com