Elie Kamano sur la marche du FNDC : « ce n’est pas le moment d’aller dans les rues »

223

Le 23 juin prochain, le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) organisera une marche citoyenne sur l’autoroute Fidel Castro. L’objectif de cette marche c’est de réclamer le dialogue et la réduction de la durée de la transition fixée à 3 ans par la junte au pouvoir. 

Si certains leaders politiques l’approuvent, d’autres par contre pensent que le moment n’est pas opportun. C’est le cas de l’artiste et leader politique Élie Kamano qui estime que ce n’est pas le moment de descendre dans les rues. Il l’a dit dans l’émission les Grandes Gueules de ce vendredi, 17 juin 2022. « Je salue mes amis du FNDC, j’aimerais leur dire que ce n’est pas le moment d’aller dans la rue. Pour aller dans la rue, il faut conséquemment se préparer lorsque j’étais au FNDC j’ai constaté une chose les leaders appellent les militants à manifester dans la rue pendant que eux comptent les morts à la maison. Ce sont des choses que j’ai vécues et aujourd’hui l’histoire risque de se répéter. Pour aller à la manifestation, il faut réunir des éléments, ce n’est pas parce que vous n’êtes pas dans la grâce du CNRD que vous allez toute suite vous levez pour aller à la manifestation, appeler les enfants d’autrui à descendre dans la rue ». 

Selon lui, en Guinée, les manifestations sont parfois violentes. « J’ai ma petite expérience, j’ai participé à plusieurs manifestations. Lorsqu’on parle de manifestation pacifique, ce n’est pas possible, je l’ai chanté, en 2009, j’ai dit cette fois-ci ça va casser, quand il y a manifestation ça casse. On n’a pas cette éducation civique d’abord de faire une manifestation pacifique d’un point A à un point B sans casser.  C’est difficile surtout quand c’est dans un affrontement tel que celui-là. 

Au temps Alpha Condé, on avait fait plusieurs manifestations. Il y a des gens aujourd’hui qui ont la maligne de salir le pouvoir, c’est-à-dire qu’il y a plusieurs voies qu’on peut passer pour transformer un bon dirigeant en dictateur ».

Pour finir, Elie Kamano estime que les raisons évoquées par le FNDC ne tiennent pas et sont insuffisantes. « Ceux qui veulent manifester, les raisons pour moi ne tiennent pas, les raisons ne suffisent pas pour aller dans la rue ».

Aboubacar M’mah Camara



Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com