Médias/ Transition : Un code de bonne conduite des journalistes en République de Guinée disponible

170

Ce mercredi, s’est ouvert à Conakry, un atelier de présentation et de vulgarisation du code de bonne conduite des journalistes en République de Guinée. Initiée par la Haute Autorité de la Communication , ce code servira désormais de bréviaire aux journalistes en Guinée.
La cérémonie de Lancement a connu la présence de plusieurs invités. Présent à la rencontre, le représentant Résident du PNUD a loué les efforts des journalistes Guinéens:


:《Les médias ont un rôle éminent et même déterminant à jouer pendant cette transition. C’est le lieu pour moi de saluer les associations de presse qui œuvrent au quotidien aux défis de l’information et de la communication. Je voudrais aussi saluer ce que nous appelons le 4ème pouvoir, les médias qui sont confrontés a des défis non négligeable car ils s’efforcent d’aider les citoyens à comprendre les procédés souvent complexe de l’action publique et gouvernementale, la définition des politiques publiques, la conduite des réformes transformationnelles, des enjeux sociétaux et environnementaux》. Précise Luc J. GREGOIRE, Représentant résidant du PNUD en Guinée.
La ministre de l’information et de la communication a rappelé aux journalistes que le gouvernement dans son ensemble soutient et accompagne les acteurs de la presse.
:《Aujourd’hui nous sommes là pour la présentation et la vulgarisation du code de bonne conduite des journalistes de Guinée. Je ne peux que m’en réjouir et féliciter la Haute Autorité de la Communication pour son exercice, ses devoirs et surtout ses grandes réussites que nous avons aujourd’hui. Nous allons avoir désormais un cadre pour exercer. Nous allons avoir un référentiel pour pouvoir produire nos résultats. Cher amis de la presse, je ne peux qu’interpeller que nous avons une responsabilité sociale, nous avons une responsabilité pour une Guinée Unie et prospère. Et pour cela désormais vous avez un référentiel, un guide qui pourrait vous permettre d’exercer en toute conformité selon les règles de l’art》. Précise Rose Pola Pricemou.


Pour le président de la Haute Autorité de la Communication, le code de bonne conduite est le fruit du travail des journalistes issus des associations de presse :《La présidente Oumoul Khairy Chérif et les représentants de toutes les associations ont élaborée de façon indépendante et responsable ce code de bonne conduite. Autant dire que ce code n’est pas celui de la Haute Autorité de la Communication (HAC), c’est celui des journalistes eux même. Ils ont prit la grande responsabilité de redéfinir à la fois leurs devoirs et leurs droits en matière de collecte, de traitement et de diffusion de l’information. Ils ont également dans l’élaboration de ce code tenu compte des meilleures pratiques en usage dans la sous région. Ce qui signifie qu’ils ont collecté, ils ont analysé et ils en ont tiré profit. Le présent code est donc le fruit de ces recherches et des expériences relevés de la pratique de la profession dans notre pays》. Souligne t’il
Avant de conclure en ces termes:《Ce code de bonne conduite sera celui du journaliste guinéen et de tous les journalistes qui exercent en République de Guinée . Je voudrais donc demander aux journalistes, puisque c’est leur réflexion, c’est le fruit de leur réflexion, c’est leur propre code demander aussi aux associations de veiller au respect scrupuleux des dispositions contenues dans ce code de bonne conduite》.



Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com