Kaba FIDEL sur la poursuite judiciaire contre Alpha Condé : « Des forces de l’ordre qui étaient sur le terrain qui ont tiré sur la population, ce sont celles-là qui doivent répondre »

591

Le procureur général près la cour d’appel de Conakry, Alphonse Charles Wright a déclenché une poursuite judiciaire contre l’ancien président guinéen et 26 éléments de ses proches. L’annonce a été faite hier mercredi 04 mai 2022 à travers un communiqué.

Après cette annonce, plusieurs voix se sont levées, c’est le cas de Mohamed Lamine Kaba, président du parti FIDEL, coordinateur de l’alliance démocratique et vice-maire de la commune urbaine de Faranah.

Il l’a fait savoir au cours d’un entretien téléphonique accordé à notre rédaction ce jeudi 5 mai 2022. 

Dans son intervention, le président du parti FIDEL demande des preuves concrètes qui indiquent la culpabilité de l’ancien président guinéen.

« Je crois que c’est une plainte qui a été faite pas une condamnation. Je dois saluer d’abord cet acte, parce que nous avons perdu assez de compatriotes dans les manifestations, la logique voudrait que ceux-là soient rétablis dans leur droit. 

Cependant, je voudrais dire qu’en droit pénal la responsabilité est individuelle et pas collective. Il y avait un gouvernement qui était là, c’est-à-dire : un Président de la république, un Premier ministre, un ministre de la sécurité… ». 

Poursuivant, l’ancien député de la dernière législature s’interroge. « Est-ce que nous avons suffisamment de preuves qui indiquent que le Président Alpha était dans les manifestations ? Des preuves d’ordre selon lesquelles il aurait déployé des personnes sur le terrain pour aller tuer des manifestants ?

Si nous avons ces preuves, soit par écrit, soit par vidéo ou par audio, je crois que ce sont les éléments forts, mais pour le moment, je doute fort que cela ne soit possible.  Donc, la responsabilité pénale est individuelle, ceux-là qui étaient sur le terrain, des forces de l’ordre qui étaient sur le terrain qui ont tiré sur la population, c’est ceux-là qui doivent répondre ».

Concernant l’identification des auteurs de crimes en Guinée dans ces derniers temps, le président du parti FIDEL précise. 

« J’avais toujours réclamé depuis longtemps qu’une commission d’enquête soit mise en place pour identifier d’un côté les bourreaux, de l’autre côté les victimes.  Je me réjouis aujourd’hui parce que nous sommes en train de tirer au clair la situation de tout ce que nous avons connu dans ce pays, notamment les crimes de sang et économiques.  En ce qui concerne la personne du Président Alpha Condé, je me demande est ce qu’il peut être inculpé, parce que la responsabilité pénale est individuelle », a-t-il conclu.

Aboubacar M’mah Camara



Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com