Viol sur mineur : un homme accusé d’avoir violé et enceinté une fille de 13 ans à Gbessia

491

La Direction Générale de l’Office de Protection du Genre, de l’Enfance et des Mœurs (OPROGEM) a présenté ce vendredi 8 octobre 2021 à la presse  un présumé violeur sur une mineure de 13 ans.

Dans son intervention, Marie Gomez, Directrice de cette structure est revenue sur les circonstances dans lesquelles la victime a été abusée. « La fille était partie pour faire une commande de gâteau d’anniversaire en compagnie de sa copine. Et, c’est ce jour que le monsieur a abusé d’elle. Aujourd’hui, elle est même enceinte. Elle est mineure, elle n’a que 13 ans. Mais, nous ne sommes pas des spécialistes en la matière, nous nous sommes référés à la médecine légale. Effectivement, elle a attesté qu’elle a été violée en même temps enceinte ».

Poursuivant, elle a expliqué comment ce présumé violeur a été interpelé. « Nous avons envoyé la convocation pour la première fois, il n’a pas voulu se présenter. Suite à cette convocation, il a pris le couteau pour aller menacer les parents de la victime en leur disant qu’il allait les tuer. Et, grâce à la collaboration de nos confrères du Commissariat Central de Gbessia et l’implication du chef de quartier, nous avons pu mettre main sur lui le 4 octobre dernier ».

Selon elle, l’accusé a reconnu les faits qui lui sont reprochés. « Les minutes qui suivent, nous allons le mettre devant le parquet compétent ».

Pour sa part, le présumé violeur a rejeté en bloc cette accusation en sa personne. « Je suis artiste arrangeur de sons en même temps maître d’une pâtisserie. Je donne des formations aussi dans les pâtisseries. La fille qui vient de m’accuser, je ne la connais même pas. Elle est venue acheter un gâteau avec son amie pour la première fois. Mais depuis lors, elle vient avec son amie dès fois. Je ne sais pas comment elles ont pu conclure quelque chose sur moi en m’accusant de viol, en même temps, en disant que la fille est en grossesse. Elle a même l’âge de ma première fille » at-il déclaré.

En attendant de faire la lumière sur cette affaire, le présumé violeur serait dans les mains des forces de securité



Journaliste - Conakry -Guinée Tel : 224 669 49 32 51


Commentaires

http-guineedirectinfos-com