Coup d’Etat en Guinée: Dr Dansa Kourouma lance un message de paix aux guinéens

163

Porté à la tête de la Cellule Nationale de crise des Organisations de la Société Civile Guinéennes à cette période exceptionnelle, à peine rentré au pays pour des raisons de santé,  Dr Dansa Kourouma a lancé un message de paix et de tolérance aux guinéens. Il l’a dit ce mercredi 08 septembre 2021 au cours d’une rencontre avec les acteurs de la société civile pour trouver solution à cette situation que travers le pays.

Selon Dr Dansa Kourouma, personne n’a gagné et personne n’a perdu, c’est le peuple de Guinée qui a perdu et c’est le peuple qui a gagné. « Notre combat aujourd’hui c’est d’empêcher de tout triomphaliste. le triomphalisme c’est de présenter certains en héros et de présenter d’autres en bourreaux, ce qui est fondamentale, seule la justice peut rétablir la vérité, donc en attendant qu’une justice transitionnelle se mettre en place, nous devons accepter de se pardonner, empêcher toute velléité de règlement de compte, empêcher toute velléité  d’acharnement , empêcher toute chasse aux sorcières ».

Poursuivant, le patron de la société civile guinéenne a dévoilé la mission de cette structure pendant cette période exceptionnelle. « Nous sommes dans un processus ou beaucoup ne savent pas c’est quoi la transition. Donc il faut nous accorder d’abord sur notre vision sur la transition. La première chose c’est de mettre en place les bases d’un État démocratique doté d’institutions fortes. Des institutions qui résistent même aux intempéries du temps et aux intempéries de l’histoire. La transition sous-entend créer les conditions pour que l’accession de l’élite politique au pouvoir se passe sur une base transparente, sur une base crédible, sur une base équitable. La transition sous-entend aussi amorcer le changement de mentalité et la réconciliation nationale, la réconciliation de tous les guinéens. Cette réconciliation n’est possible qu’avec une justice impartiale, indépendante, transparente et une justice qui a les moyens de sa politique ».

Pour finir, Dansa Kourouma a invité ses collaborateurs à être vigilant et à veiller à ce que la transition se passe de manière transparente. « Les messages que j’ai fait passer aux acteurs de la société civile, c’est d’être vigilant, veiller à ce qu’il n’y ait pas de règlement de compte dans les quartiers. Veiller à ce qu’il n’y ait pas de chasse aux sorcières, veiller à ce qu’il n’y ait pas d’acte de vengeance et de revanche. La vengeance et la revanche se sont des faits des hommes qui ne sont pas pieux. Donc une fois encore c’est pour dire à cette jeunesse qui est mobilisé dans cette salle qu’ils ont un travail, ils doivent veiller à ce que la transition se passe de manière rationnelle, inclusive, transparente, efficace avec des réformes approfondies et non des réformes bafouées ».

Aboubacar M’mah Camara



Journaliste - Conakry -Guinée Tel : 224 669 49 32 51


Commentaires

http-guineedirectinfos-com