Conakry/Environnement : des acteurs en conclave pour la réglementation de l’utilisation des métaux lourds y compris le plomb dans la peinture

137

Dans le cadre de la réglementation de l’utilisation des métaux lourds y compris le plomb dans les peintures, une réunion multi-acteurs s’est tenue ce mercredi 20 janvier 2021 à Conakry. La rencontre a regroupé des cadres du ministère de l’environnement, de la santé, des ONG et de l’OMS.

Dans son intervention, Ibrahima Sory Sylla de l’ONG carbone Guinée a rappelé les objectifs de la rencontre. « Il y a eu beaucoup d’activités que nous avons menées, par ce qu’ on devrait avoir une situation de référence.  Carbonne Guinée a été appuyé par AIPEN pour mener deux études, sur le plomb et sur le mercure. Cela a donné des résultats qui sont préoccupants pour la santé et pour l’environnement.  

Selon lui, c’est à partir de ces résultats que les acteurs ont décidé de se réunir.  « À partir de ces résultats, nous nous sommes dits, si nous ne faisons rien, il y aura problème, non seulement pour l’environnement et pour la santé.  C’est pourquoi nous sommes là aujourd’hui, à mener une réflexion sur une réglementation sur les métaux lourds y compris le plomb dans les peintures ».

Pour Ibrahima Sory Sylla,  il y a des efforts que le ministère de l’environnement et celui de la santé ont mené. Ils sont entrain de travailler en synergie. Au sortir de cette réunion, je sais que nous aurons un document juridique qui va réglementer et définir l’utilisation des métaux lourds soit dans l’industrie ou dans les différentes activités que nous connaissons ».

De son côté, Dr Jean Konan, représentant de l’OMS a énuméré quelques actions de son institution dans cette lutte.  « Vous avez vu, le plomb agit de façon négative sur tout l’organisme. Pour pouvoir assurer le bien être des populations l’OMS a décidé de s’unir au programme des Nations Unies pour l’environnement, pour créer et accompagner les pays à mettre en place des dispositions pour pouvoir éliminer la peinture du plomb, par ce que le plomb a des effets négatifs ».

Selon lui, l’OMS a  apporté son assistance technique au ministère pour essayer de l’accompagner dans la réglementation à mettre en place des différentes procédures et processus pour aider à développer des lois pour éliminer le plomb dans la peinture.  

Pour sa part, Mme Hawa Diallo, conseillère juridique du ministère de l’environnement et des eaux et forêts  et représentante du ministre Oyé a déclaré que la rencontre est porté sur un plaidoyer pour la réglementation spécifique de la gestion des métaux lourds y compris le plomb dans la peinture.

« Il est opportun de rappeler que l’histoire de métaux lourds est étroitement liée  à la civilisation. L’homme les a utilisés et continue de les utiliser, parfois avec succès, parfois avec excès, souvent avec inconscience ou pire en toute conscience ».

Selon elle, si les métaux  lourds ont fait la civilisation, ils peuvent aussi la défaire. Car, dit-elle, les métaux lourds sont aussi des toxiques puissants. « Principalement, l’élément chimique le plomb dans la peinture présente des risques connus pour la gravité de ces effets neurotoxiques qui suscite beaucoup d’inquiétudes du fait de ces conséquences néfastes sur les enfants ainsi que sur les femmes enceinte qui constituent la population la plus exposée au risque d’intoxication ».

Aboubacar M’mah Camara              



Avatar

Journaliste - Conakry -Guinée Tel : 224 669 49 32 51


Commentaires

http-guineedirectinfos-com