Sur la Route Kindia-Conakry, les usagers sont victimes de rackets policiers récurrents

653

Le calvaire des usagers de la route nationale Conakry-Kindia devient de plus en insupportable. Long de 135 km, ce trajet est devenu impraticable suite à l’état de la route, mais surtout aux différents rackets policiers le long du trajet.

 Selon le Correspondant régional de l’AGP basé dans la région, tous les usagers se plaignent s des tracasseries policières sur cette nationale qui compte au moins 6 Barrages. Ces barrages se sont transformés en véritables endroits de rackets par les agents des forces de défense et de sécurité

Selon un chauffeur qui s’est confié à nos confrères de l’AGP, ces barrages constituent de véritables arnaques. Les agents obligent les chauffeurs à payer pour lever le cordon. « Pour lever le cordon, il faut payer obligatoirement 10 à 20.000 francs guinéens même en étant dans les normes ». a-t-il déclaré

Les agents  de leur côté, justifient le maintien de ces  barrages par des  raisons de sécurité nationale. : « Comme la recherche de colis suspects  ou autres armes surtout en direction de Conakry ».

Pour l’heure, ces faits ont eu de lourdes conséquences sur les portefeuilles des usagers en ce sens que les chauffeurs ont été obligés d’augmenter le transport entre Kindia-Conakry de 30.000 à 50.000. Suite à ces tracasseries, selon notre confrère, « Les usagers de cette route nationale lancent un appel aux autorités administratives et militaires pour que cessent ces pratiques »

Ces pratiques ne sont pas seulement propres à ce trajet en Guinée, elles sont monnaies courantes sur nos différentes routes. Pour le savoir, il suffit de voyager à l’intérieur du pays.

Avec AGP



Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com