Violences électorales: la COPE-Guinée organise un séminaire de sensibilisation pour des étudiants à Conakry

198

Consciente des enjeux des élections présidentielles du 18 octobre prochain, la Coordination des Organisations non gouvernementales pour la Promotion de la bonne gouvernance et de l’Excellence (COPE-Guinée), a organisé ce jeudi 1er octobre 2020, un séminaire de sensibilisation sous le thème : « prévention des violences électorales en Guinée, et le rôle des organisations estudiantines ».
Ce séminaire a regroupé une cinquantaine des organisations des étudiants et des diplômés sans emploi. La rencontre s’est tenue à l’université libre de guinée sise au grand marché de Bonfi dans la commune de Matam.

Selon Paul Kamano, coordinateur de la COPE-Guinée THINK TANK, l’objectif de la rencontre était d’expliquer aux organisations estudiantines leur rôle dans la prévention des violences électorales en Guinée.
Pour Paul Kamano l’idée est partie d’un constat sur la base d’une étude que sa structure a effectué sur le terrain. « C’est un constat sur la base d’une étude que nous avons effectué. Aujourd’hui les partis politiques sont animés par des jeunes étudiants ou des diplômés sans emploi, et que ces jeunes sont a la base des différentes violences que nous connaissons sur le terrain. Donc, il est très important d’impliquer les organisations estudiantines pour corriger cette violence qui est semé en période électorale »,

De son côté, le conférencier Yha Sehi Apholos, a rappelé qu’à cette période, les organisations estudiantines doivent jouer le rôle de sensibilisation des acteurs et les candidats à accepter la voix des urnes.
Poursuivant son intervention, le conférencier a indiqué que les jeunes sont souvent manipulés par les politiciens malveillants pour générer de la violence dans le but de tacler ou affaiblir un adversaire politique enfin de se faire élire.
« C’est dans ce cadre et surtout du manque du fair-play démocratique existant que la COPE GUINEE entend conscientiser les jeunes pour prévenir la violence et œuvrer pour des élections libres, transparentes et démocratiques sachant qu’ils sont la cible des hommes politiques pour la génération de la violence en période électorale ».

Pour sa part, Daniel Camara, participant a salué l’initiative, car di-t-il, c’est un processus qui peut aider les jeunes afin qu’ils puissent sensibiliser la population à éradiquer les violences électorales en Guinée.
Aboubacar M’mah Camara



Avatar

Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com