Mali: le président IBK tend la main au mouvement de contestation de l’imam Dicko. Alpha Condé fera-t-il la même chose avec le FNDC ?

370

Le président malien s’est adressé dimanche 14 juin à la nation, au moment où il est l’objet de contestation d’un important mouvement dirigé par l’imam Mahmoud Dicko qui réclame sa démission. Le chef de l’Etat malien a tendu la main à ce mouvement qui a récemment organisé un imposant rassemblement à Bamako, et qui annonce un autre rassemblement pour vendredi prochain.

Un peu comme s’il répondait à l’imam Mahmoud Dicko, chef du mouvement de contestation qui lui demande d’écouter le peuple, le président malien a commencé son adresse à la nation dans une posture très modeste. « J’ai suivi avec attention les récents évènements qui se sont déroulés dans notre pays. J’ai entendu les colères et les cris, j’ai entendu les revendications et les interpellations. »

Il annonce ensuite qu’il rencontrera bientôt les partis et associations membres du mouvement du 5 juin qui réclament sa démission. « Mon rôle est de prévoir les schémas de confrontations violentes qui ne feront le bonheur de personne. C’est pourquoi j’invite au dialogue et je me réjouis de la perspective de rencontrer bientôt les acteurs du mouvement dit du 5 juin. Car rien ne saurait être au-dessus du Mali ».

IBK qui est un grand ami du président guinéen Alpha Condé, l’on se pose aujourd’hui la question si ce dernier suivra-t-il les traces de son ami malien en tendant la main au FNDC et en écoutant son peuple ?

A noter que depuis plusieurs mois, la Guinée connait une profonde crise politique. Le FNDC à travers différentes manifestations,  a toujours demandé au président d’écouter son peuple et de répondre à leurs aspirations en renonçant à un troisième mandat.

Avec RFI



Avatar

Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com