La 3ème Vice-maire de Matam au FNDC : « La marche de ce lundi 13 janvier a été un échec total »

352

Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) qui s’oppose au projet de nouvelle constitution en Guinée, dans une résistance active à travers des manifestations, protestations permanentes dans le pays, a appelé ce lundi, 13 janvier à une désobéissance civile sur toute l’étendue du territoire national.

Pour la 3ème vice maire de Matam, présidente de la commission socioculturelle, Mme Camara Djènè Condé, cette décision du Front est insensée. « C’est pourquoi, initiative n’a pas porté fruit », déclare-t-elle.
C’était à l’ occasion d’un entretien accordé à notre rédaction dans la soirée du lundi 13 janvier 2020 à Conakry.
D’entrée, elle a rappelé que c’est une convention du protocole d’accord signé à Ouaga entre Cellou, Sidya, Kouyaté. « Ils ont décidé que celui qui sera président va changer la constitution, et si le président veut le faire, je ne sais pas où le bat blesse. Parce que c’est une convention », a-t-elle rappelé.

Parlant les manifestations du FNDC, Mme Camara dira que c’est leur droit de manifester et ça n’engage qu’eux. « Ils ne marchent pas pour la population mais pour eux. Parce qu’on ne peut pas comprendre qu’un mouvement de la société civile peut se convertir à un opposant. Si on entend parler de la société civile, c’est l’apaisement mais pas la guerre. Mais cette structure fait le contraire et ils sont tout sauf une société civile car ils sont là pour défendre leur intérêt pas la population. Sinon, c’est très simple, il y a un camp qui dit oui et un autre dit non. Il ya a un moyen de recours pour départager les deux », dit-elle.
Poursuivant, elle a souligné que le FNDC veut seulement que le camp qui a dit non soit acceptée de façon unilatérale sans la prononciation de la population. « Parmi eux il ya des frustrés. Quand tu prends certains membres, ils étaient tous du parti RPG et s’ils n’ont pas puis défendre leurs intérêts’, ça ne veut pas dire qu’ils sont des ennemis. Les membres du FNDC sont aussi guinéens comme nous. Chacun de nous a une appartenance politique et libre de dire ce qu’il y a à dire », a-t-elle ajouté.
Selon elle, la manifestation du lundi 13 janvier, a été un échec total de la part des membres du Front. « C’est un échec total, car les gens sont sortis pour vaguer à leurs affaires. Donc, la population est fatiguée de ce qui sont en train de les perturber », martèle-t-elle.
Aboubacar M’mah Camara



Avatar

Journaliste - Conakry -Guinée Tel : 224 669 49 32 51


Commentaires

http-guineedirectinfos-com