Guinée: les anciens présidents Nicéphore Soglo et Goodluck Jonathan font des plaidoiries

205

Les anciens précédents du Bénin et du Nigéria en séjour  en Guinée étaient face à la presse ce vendredi 13 décembre. 

Cette rencontre s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités.  Pendant leur séjour, ces hommes d’états ont tour à tour rencontré le Président de la République, qui d’ailleurs déjeunera avec eux demain avant leur départ, le Premier Ministre mais aussi les hommes politiques  du pays. 

Les multiples rencontres  ont permis de formuler des recommandations à l’endroit des principaux acteurs de la vie guinéenne. Au gouvernement, la délégation demande de《clarifier davantage sa position concernant les spéculations sur le cadre constitutionnel du pays afin de renforcer la confiance des citoyens dans son engagement à renforcer la démocratie et à favoriser des élections législatives pacifiques et crédibles》.

Et de 《créer des plateformes de communication régulière entre les populations civiles et les services de sécurité aux niveaux nationaux et régionaux afin de prévenir de nouveaux affrontements entre manifestants et services de sécurité et des violences récurrentes.》

À la CENI 8 demandes sont formulées dont entre autres 《Communiquer de manière approfondie sur ses activités liées aux législatives, y compris notamment en utilisant des plate-formes de communication modernes telles que Facebook, Twitter et une page web régulièrement mise à jour, qui sont utilisées par des jeunes qui consultent la masse de l’électorat》 et aussi de《Activer une cellule technique restreinte au sein du CIP avec une représentation multipartite pour surveiller le processus d’inscription des électeurs et la consolidation de la liste électorale》

À la cour constitutionnelle d’《Assurer un jugement juste, rapide et transparent des contentieux électoraux, y compris ceux liés à l’enrôlement des candidats et aux résultats des élections》.

Aux partis politiques ils ont recommandés de 《Prendre des mesures concrètes pour nommer des femmes candidates afin de se conformer à la loi de mai 2019 sur la parité dans tous les postes électifs.》 Et encore de 《Respecter le code de bonne conduite des partis politiques et sensibiliser leurs membres à faire de même, et participer au suivi, à la documentation et à la communication sur toutes les phases du processus électoral.》

À la société civile et aux médias, la délégation recommande d’《Itensifer leurs efforts pour surveiller et rendre compte de toutes les phases du processus électoral de manière professionnelle et objective 》et aussi de 《S’engager dans des efforts ciblés d’éducation civique et d’éducation des électeurs sur le processus électoral en faveur des femmes, des jeunes et d’autres groupes historiquement marginalisés》

Enfin la mission recommande à la communauté internationale de maintenir son intérêt et son soutien pour des élections apaisées, inclusives et crédibles en Guinée.



Avatar

Journaliste, Correspondante à Conakry


Commentaires

http-guineedirectinfos-com