À la morgue de Ignass deen: les parents de victimes lors des manifestations du FNDC réclament les corps de leurs enfants

258

A la morgue de l’hôpital Ignace Deen, les familles des personnes tuées pendant les dernières manifestations à Conakry du front national de la défense de la constitution (FNDC), des politiques, notamment Sidya Touré de l’UFR et Fodé Oussou Fofana de l’UFDG, étaient ce mercredi pour savoir réellement si les-victimes sont retenues par le gouvernement.

L’enterrement était prévu ce mercredi, alors que le gouvernement à travers un communiqué lu hier à la télévision nationale fait savoir que les corps ne ne sont pas disponibles pour des raisons l’autopsie.

<< un enterrement chez nous, dans notre culture c’est sacré, c’est notre dernière demeure à tous. Ces jeunes gens et enfants ont été tués dans des conditions abominables. Le fait de leur rendre hommage aujourd’hui, de les enterrer correctement, même quand on est membre de ce gouvernement, on peut avoir un peu d’humilité et se dire qu’on ne peut pas faire cela. Les parents sont là, ils sont tous venus. Il n’y pas de possibilité qu’on accepte un tel comportement>>, déplore Sidya Touré le no1 de L’UFR.

Tous les parents des victimes demandent « qu’ils ramènent les corps pour qu’ils puissent enterrer leurs enfants, afin de faire leur deuil »



Avatar

Journaliste, Correspondant à Conakry


Commentaires

http-guineedirectinfos-com