Les élections européennes en France sur fond de guerre à Gaza ( Par Sonny Camara)

329

L’élection est mode de désignation à travers le vote. Elle permet à un élu d’avoir la légitimité politique nécessaire d’exercer un mandat. C’est donc pour élire leurs « eurodéputés » que les 49.5 millions d’électeurs français se rendent aujourd’hui dans les urnes.
Les principaux adversaires de ces élections sont le Rassemblement national dirigé par Jordan Badella, la liste des insoumis dirigée par Manon Aubry, la liste de LR dirigée par François-Xavier Bellamy, la liste de la majorité présidentielle dirigée par Valérie Hayer, celle de reconquête dirigée par Marion Marechal. En plus de ces poids lourds, plusieurs autres candidats compétissent pour ces élections européennes.
Durant plusieurs semaines, l’on a assisté à des campagnes électorales sur fond de guerre à Gaza et sur la mise à nu du programme du rassemblement national, qui pourtant, est en tête de tous les sondages.
Le RN dirigé par Jordan Bardella qui avait gagné les élections en 2019 est en tête de tous les sondages. Mais au delà de ces faits, les campagnes ont démontré que le RN est un parti contradictoire avec un programme de société sous forme de BANCO ( très séduisant à la surface, mais quand on gratte, on ne trouve rien). Autrement di, ce parti ne fait que des promesses mirifiques pour gratter des voix. La tête de liste qui est Jordan Bardella a eu du mal tout le long de cette campagne à défendre les positions de son parti face à ses adversaires politiques.
L’on a compris aussi que monsieur Bardella qui se dit grand défenseur de la France, n’a presque pas travaillé en cinq de mandat. IL détient l’un des taux d’absentéismes le plus élevé de l’assemblée européenne. En 5 ans, il aurait déposé que 21 amendements alors que ses adversaires Manon Aubry et François Balamy en ont déposé des milliers
Par ailleurs, la France insoumise qui a été trop caricaturé par certains journalistes et médias à cause de leur position sur la guerre à Gaza, a bénéficié d’une dynamique pendant les derniers jours de campagne. Cette dynamique s’explique par la montée des mobilisations des électeurs des quartiers populaires et issus de l’immigration. Cette mobilisation se fait à travers des appels sur les réseaux sociaux( Tik Tok) de plusieurs influenceurs. Pour les leaders d’opinion des quartiers populaires, seuls les insoumis disent la vérité sur le conflit à Gaza
les insoumis vont-ils créer la surprise de cette élection ? la réponse à 20h à l’issue du scrutin.
IL est à noter que ces élections permettent d’élire 720 députés dans les 27 pays de l’UE dont 81 eurodéputés pour la France.

Par Sonny Camara



Administrateur Général