Ibrahima kalil Diallo après la condamnation de Pendessa : « c’est une journée noire pour la liberté »

332

Le tribunal de première instance de Dixinn A condamné ce vendredi 23 février 2024, Sékou Jamal Pendessa, secrétaire général du SPPG à six mois de prison dont 3 mois de sursis.
Suite à cette décision de la justice, le secrétaire général adjoint du SPPG, Ibrahima Kalil Diallo a haussé le ton à l’endroit des autorités judiciaire mais également aux patrons de presse.
« Aujourd’hui c’est une journée noire pour la liberté, pas seulement de la presse, la liberté tout cours dans notre pays. en ce sens qu’on vient de montrer encore une fois qu’en Guinée qu’on a tort de se battre pour défendre les acquis démocratiques qu’on a obtenus depuis des décennies. On vient de prouver une fois encore, la justice guinéenne veut fermer la bouche de tout le monde….
Pendessa est condamné, mais nous estimons ce n’est pas lui qui est condamné, c’est le peuple de Guinée qui est condamné, c’est l’ensemble des personnes épuise de paix de justice qui sont condamnées. Mais nous voulons dire encore une fois, que dans cette lutte que nous sommes entrain de mener au niveau du syndicat de la presse, au finish, on n’a pas voulu le dire mais, on a été abandonné par les patrons de presse… », dénonce Ibrahima Kalil Diallo, secrétaire général adjoint du SPPG.
Aboubacar M’mah Camara



Toronto, Ontario, Canada