Boubacar Yacine Diallo aux journalistes : Quand on vous dit que la récréation est terminée, ce n’est pas la fin de votre liberté.

188

La Haute Autorité de la communication échanges avec les présidents des associations de presse, des patrons de médias et les journalistes. Objectif receullir les avis des uns et des autres sur les dérapages constatés par le service de monitoring de l’institution de régulation des médias.
Boubacar Yacine Diallo appelle les journalistes à plus de responsabilité : 《La loi est toujours faite pour limiter, parce que les libertés sont naturelles. C’est la loi qui vous dit ça on ne fait pas parce que vous avez un voisin à côté, votre action peut être nuisible pour lui. C’est là où l’Etat est apparu comme une forme organisée avec des lois, des principes, des règles pour faciliter la cohabitation. Et c’est pour cela vous avez tort d’inciter à la violence éthique, vous avez tort d’inciter à la haine raciale, vous avez tort de tenir des propos injurieux à l’endroit de quiconque. Par contre vous avez le devoir , même pa le droit. Le devoir de critiquer, le devoir de faire des investigations, le devoir d’informer correctement et honnêtement les auditeurs, les téléspectateurs et les lecteurs. Il y’a des limites à ne pas franchir. Ces limites là souvent elles sont franchies. Et parfois, les règles du métier sont foulées au pied, parfois volontairement, parfois involontairement. Il faut que cela s’arrête》. A t’il indiqué

Poursuivant le président de la HAC rajoute :《Je voulais vous dire que la récréation est terminée. Et quand on vous dit que la récréation est terminée, ce n’est pas la fin de votre liberté. Votre liberté demeure . Elle doit s’exercer en tout et en toute circonstance. Personne n’a le droit que la loi pour vous limiter l’exercice de votre profession. Mais elle doit être adossée sur la responsabilité.

Ne permettez pas à ceux qui sont à l’étranger de nous opposer, de vous faire dire des choses répréhensibles. Comme je le disais tantôt, du contenu vous êtes à 100 % responsable. Celui qui commet à la suite est votre complice et en matière de peine, vous partagez la même peine. Donc nous ne voulons plus entendre un PDG ou un directeur venir nous dire je ne savais pas. Si tu n’as pas la capacité ou le temps écouter ta radio,tu dois la confier à des professionnels qui sont soucieux de leur métier, qui veulent de l’épanouissement de la presse, de l’éclosion de la Liberté》.

Au terme d’échanges fructueux teintés de pistes de solution pour un bon fonctionnement des médias il a précise :《Je voudrais donc au nom de mes collègues vous exhorter à être jaloux de votre liberté. Mais il faut inscrire cette liberté dans les rayons de la responsabilité. La responsabilité du citoyen à qui ont a confié une autre responsabilité, celle d’informer. Mais ne pensez pas aussi que la vedette c’est celle qui donne les fausses informations. La vedette ce n’est pas celle qui donne les fausses informations, ce n’est pas celle qui est soumise à la manipulation, ce nest pas celle qui injurie, qui calomnie, qui diffame. Il faut que cela s’arrête》.

MH Diallo



Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com