« IL FAUDRAIT QUE DOUMBOUYA RESPECTE LA CHARTE SUR LAQUELLE IL A PRÊTÉ SERMENT » Dixit Mamadou Sylla

212

Le président de la transition reçoit aujourd’hui les leaders des partis politiques pour un déjeuner de travail. mais avant la rencontre, il est important de signaler que la grogne commençait à gagner le camp des partis politiques qui se voyaient exclus de cette transition.
Pour Mamadou Sylla, le président Mamadi Doumbouya doit au moins respecter la charte sur laquelle il a prêté serment. Il l’a dit à nos confrères de jeune Afrique
« Lorsque la charte a été publiée, ce fut la surprise : rien de ce qui figurait dans nos propositions n’avait été retenu. Ni le gouvernement de 23 ministres, ni le Conseil national de transition de 150 membres que nous suggérions, abonde Mamadou Sylla, président de l’Union démocratique de Guinée et de la Convergence pour la renaissance de la démocratie en Guinée (Corede). Comment voulez-vous qu’on s’en sorte avec un CNT de 81 membres dont 15 sièges pour la classe politique alors qu’il y a 200 partis ? Et pour la formation du gouvernement, c’est pareil, nous n’avons pas été consultés… Il faudrait qu’il respecte la charte sur laquelle il a prêté serment, même si elle n’est pas l’émanation du peuple, rappelle-t-il. Il avait dit aussi que ceux qui ont pris part au troisième mandat d’Alpha Condé ne participeraient pas à la transition. Et pourtant, à la douane, aux finances… ce sont toujours les mêmes. Idem pour le ministre de l’Énergie et de l’Hydraulique, Abé Sylla : c’est un ancien député de l’Assemblée nationale. »
Extrait entretien de Jeune Afrique



Administrateur Général


Commentaires

http-guineedirectinfos-com