Après sa prise de fonction, quels sont les chantiers qui attendent le nouveau premier ministre ?

382

Après sa nomination au poste de premier ministre de la transition, Mohamed Beavogui a pris fonction ce matin. Il aura la lourde tâche de diriger le gouvernement de transition afin d’œuvre pour la refondation des bases d’un système démocratique. Mais en réalité, quels sont les chantiers qui attendent le nouveau locataire du palais de la Colombe ?

Les missions du gouvernement de transition sont clairement définies dans la charte de la transition en son article.

Selon la charte de la transition, les missions de la transition consacrées par la présente charte sont entre autre :

  • La sauvegarde de l’intégrité du territoire national et la sécurité des personnes et de leurs biens
  • -La refondation de l’Etat pour bâtir des institutions fortes, crédibles et légitimes garantissant un Etat de droit, un processus démocratique inclusif, apaisé et durable, gage d’un développement social, économique et culturel effectif.
  • -L’engagement de réformes majeures sur les plans économiques, politiques, électoral et administratif.
  • Le renforcement de la cohésion nationale et la poursuite du processus de réconciliation nationale
  • Le renforcement de l’indépendance de la justice et la lutte contre l’impunité
  • La protection et la promotion des droits de l’homme et des libertés publiques
  • L’instauration d’une culture de bonne gouvernance et de citoyenneté responsable
  • L’élaboration d’une nouvelle constitution et son adoption par referendum
  • L’organisation des élections libres, démocratiques et transparentes.

Sur la base de la charte de la transition, voici les grandes missions qui attendent le premier ministre et son gouvernement. Il aura la lourde tâche de composer une équipe compétente capable de relever ce défi.

Par ailleurs, s’il est vrai que les missions s’annoncent très difficiles, force est de constater qu’elles ne sont pas insurmontables. Mieux, sur la base des informations recueillies, le nouveau premier ministre a les compétences et la probité morale nécessaires pour atteindre ces objectifs fixés par le CNRD. Le choix des hommes et des femmes pour composer le gouvernement de transition sera déterminant  pour la réussite des missions de la transition



Administrateur Général


Commentaires

http-guineedirectinfos-com