SUCCESSION D’ALPHA CONDÉ : LES CHOSES SE PRÉCISENT QUANT AUX PRISES DE POSITIONS DE SARAN DARABA (PAR MANDIAN SIDIBE JOURNALISTE EXILE )

488

Autrefois réputée d’être une intellectuelle équilibrée à tous égards, l’ancienne ministre Saran Daraba surprend plus d’un Guinéen, depuis belle lurette, par ses prises de positions controversées, augmentées de la récurrence de ses sorties médiatiques. Les langues se délient, enfin, quant aux raisons occultées de l’implication remarquée de Hadja Saran Daraba dans les débats afférents à la vie sociopolitique et économique de la Nation guinéenne. Pour en savoir davantage, je vous propose ce témoignage accablant d’une source bien introduite auprès de l’imposteur Alpha Condé :

Citation :《 Un jour, Alpha avait convoqué ses ministres Tibou Kamara et Ibrahima Kalil Kaba, l’actuel ministre des Affaires Etrangères et héritier de Hadja Saran Daraba. C’était précisément pendant la campagne électorale comptant pour le double scrutin du 22 mars 2020 : Référendum et Législatives. Tout en ironisant, Alpha annonça à ses deux lieutenants qu’il était suffisamment informé des ambitions présidentielles de ces derniers, alors qu’il est encore vivant et aux commandes de L’Etat.

Comme par télépathie et en rigolant tous les deux, Tibou Kamara et Ibrahima Kalil Kaba avaient quasiment apporté la même réponse : Nous sommes fidèles et loyaux à votre illustre personne. Une fois que vous ne seriez plus là, nous nous battrons pour pérenniser vos idéaux, en n’excluant aucune piste. À ces mots, Alpha rétorqua, arguant qu’il ne souhaiterait pas une chienlit dans son camp politique après sa présidence au faîte du pays, en ce sens que le RPG ne devrait pas mourir à l’image du PDG/RDA et du PUP, consécutivement à la mort de Sékou Touré et du Général Lansana Conté.

A dire vrai, c’est sur le ministre de la Défense, Mohamed Diané en l’occurrence, qu’Alpha jette son dévolu pour assurer sa succession, tout en garantissant la survie du RPG. C’est ce qui justifie le titre folklorique de Ministre d’Etat Chargé des Affaires Présidentielles attribué à Mohamed Diané.

Papatra! De fil en aiguille et à même que les jours passent, Alpha se rend à l’évidence selon laquelle Mohamed Diané ne serait pas le bon choix, puisqu’étant un personnage mal-aimé, même au sein du RPG. Sans compter que le poids de l’âge qui l’affaiblit déjà.

C’est donc pour préparer sa propre succession et d’assurer la pérennité du RPG, en cas de vacance du pouvoir, qu’Ibrahima Kalil Kaba, l’ami inséparable de Mohamed Alpha Condé, a été récemment nommé dans les prestigieuses fonctions de ministre des Affaires Etrangères, histoire de l’initier à la gouvernance étatique, non sans lui faciliter l’accès à la Communauté Internationale.

Il est donc loisible de constater que Hadja Saran Daraba s’affiche sur l’échiquier national pour tenter de  préparer les esprits à s’approprier l’agenda caché de son fils. La maman est en train de chanter pour que danse éventuellement le fils. La politique guinéenne étant focalisée sur des considérations tribales et ethniques, Saran Daraba s’emploie actuellement à faire adhérer la Communauté Malinké au projet stérile de son fils.

C’est de bonne guerre, non? Qui va se négliger, dès lors qu’il n’est interdit à personne de rêver ? Attendons de voir la fin du film, puisque c’est la fin qui compte. Qui vivra verra 》. Fin de citation.

Mandian SIDIBE

Journaliste exilé à Paris



Avatar

Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com