Kankan : l’interdiction de la vente du carburant sur le marché noir fait polémique

226

Dans une déclaration rendue publique, le ministre de la sécurité et de la protection civile, avait annoncé l’interdiction de la vente du carburant sur les marchés noirs sur toute l’étendue du territoire guinéen.

Dans la commune urbaine de kankan, cette interdiction de la vente du carburant sur le marché noir suscite la polémique au sein de la population de kankan, bon nombre de citoyens rencontré réprouve cette interdiction.

« Vraiment cette interdiction est non avenue, c’est dans les marchés noirs nous on cherche l’essence.

Donc qu’on nous laisse tranquille, et d’ailleurs dans les marchés noirs le litre d’essence est toujours respecté, mais si on interdit ça c’est non Sens» A-t-il dit, Oumar Diallo, un citoyen rencontré en plein centre ville de kankan.

Quant à Joseph Sovogui, étudiant à l’Université Julius Nyerere de kankan et vendeur du carburant sur le marché noir, dit que cette interdiction est impossible.

« Moi je trouve cette interdiction d’une colère du ministre de la sécurité et protection civile, si non que c’est impossible d’interdire ce marché, nous prenons un litre 90000Fg à la station et nous vendons en raison de 95000Fg. Donc il y’a certains qui achètent demi-litre ici, dans les stations on ne peut pas acheter, cette décision ne va pas nous empêcher de faire le marché.» A-t-il noté.



Avatar

Journaliste, correspondant à Kankan, Guinée


Commentaires

http-guineedirectinfos-com