Présidentielle du 18 Octobre: vers des élections bâclées et non transparentes ?

238

Les Guinéens sont appelés aux urnes demain dimanche pour élire le prochain président de la République. En lice, le président sortant Alpha Condé, candidat pour un troisième mandat après l’adoption controversée d’une nouvelle Constitution. Face à lui, onze concurrents, dont son principal opposant Cellou Dalein Diallo. Tout semblait prêt mais à la veille du scrutin, certains membres de la Commission nationale électorale indépendante (Céni) ont décidé de sortir de leur réserve pour dénoncer des manquements dans le processus électoral.

Le matériel est acheminé, les bulletins, les PV, les urnes sont en place dit le correspondant de nos confrères d’RFI à Conakry, Carol Valade. Les cartes d’électeurs distribuées à plus de 90%. Les agents sont opérationnels. Selon Mamadi 3 Kaba, porte-parole de la Céni, tout est fin prêt pour l’élection présidentielle demain.

Enfin c’était sans compter cette déclaration surprise signée de quatre commissaires de l’institution. Ils énumèrent sur cinq pages des manquements et violations présumées du code électoral.

Les partis ne disposeront que d’un PV par bureau, charge à eux de le photocopier. Mais ils ont interdiction de le prendre en photo, les fiches de résultats n’ont toujours pas de valeur juridique. Bref, les partis politiques ne disposeraient selon eux d’aucun élément de preuve s’ils veulent contester juridiquement certains résultats.

Leur rapport pointe encore des doublons, des électeurs avec plusieurs cartes, mais aussi des cartes qui auraient disparu dans certaines localités. En conclusion de la déclaration : « le doute s’installe sur la crédibilité du processus. » Ce qui ouvre la porte à de probables contestations post-électorales.

L’opposition avait affirmé qu’elle ne se laissera pas « voler sa victoire ». Elle a déployé des délégués, dans chaque bureau de vote, dans le but de vérifier les résultats. Cependant, le gouvernement ne l’entend pas de cette oreille. Dans un communiqué, le ministère de la Sécurité a mis en garde les partis politiques, les médias et les organisations de la société civile…. Seules la Cour constitutionnelle et la Céni ont le droit d’annoncer des résultats.

Avec RFI



Avatar

Guinée Nondi, tout ce qui est information de qualité est notre


Commentaires

http-guineedirectinfos-com