Présidentielle/Covid-19 : L’ ANSS offre des masques aux partis en lice.

165

Les guinéens sont appelés aux urnes le 18 octobre prochain pour élire le Président de la république. Pour cette élection, 12 candidats sont engagés dans la course pour le palais sekhoutoureya. Cette élection se fera alors que le pays est encore confronté à la pandémie du coronavirus. Le pays a dépassé les 10 000 cas confirmés. Soucieux de l’état de santé des guinéens, l’état a travers l’agence nationale de sécurité sanitaire opte pour une protection massive des citoyens. Ce lundi, 21 septembre 2020, l’ANSS à son siège à kaloum échange avec les représentants des partis politiques en lice pour la présidentielle. Le respect des mesures barrières était au centre de la rencontre.

Pour Dr Sakoba Keïta l’ANSS va offrir plus d’un million de masques aux partis politiques « Nous avons initié cette rencontre pour leur dire les différentes craintes que nous avons par rapport à la tenue des réunions ou des mouvements de masse dans les lieux clos et les lieux ouverts et aussi les mesures d’accompagnement pour les mesures barrières. Ensuite c’était pour qu’on les informe des messages de sensibilisation sur lesquels ils pouvaient nous aider pour que les gens qui sont déjà porteurs de signes évocateurs de la Covid-19 puissent être référés dans nos formations sanitaires et dans les différents lieux de notre pyramide sanitaire. Mais aussi c’était de leur annoncer l’appui de l’ANSS qui, certes ne peut pas couvrir tout leur besoin, mais nous mettons à leur disposition, plus d’un million de masques, à raison de cent mille masques par parti politique ».

La distribution de ces masques se fera en tranche, un premier lot cette semaine l’autre la semaine prochaine《On va vous donner un million 200 mille masques, soit 100 mille masques par partis politiques. On vous donne cela comme coup d’envoi. Vous allez les retirer en 3 tranches. Nous vous distribuons la moitié en espérant que d’ici le vendredi, on pourra vous donner 50 milles masques par parti et le reste la semaine prochaine. Pour le moment on ne peut donner que ce qu’on a sous la main》.

Le 1er responsable de l’ANSS a émi le souhait que tous les responsables des partis politiques qui quittent Conakry puissent se faire tester et selon lui 25 points de test rapide ont été mis en place à cet effet.
Des rencontres se tiendront tous les vendredis au siège de l’ANSS pour harmoniser les dispositions à prendre afin de limiter la propagation du virus dans le pays.



Avatar

Journaliste, Correspondante à Conakry


Commentaires

http-guineedirectinfos-com